ferraille
étymologie
De fer, avec le suffixe -aille.

nom


ferraille \fe.ʁɑj\ ou \fɛ.ʁɑj\ féminin (souvent utilisé en tant que nom collectif)

  1. Vieux morceaux de fer usés ou rouillés.
    • Figure mélancolique, il méditait profondément devant le monceau de ferraille et de cendres qui représentait sa défunte motocyclette. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 64 de l’éd. de 1921)
    • L’acier peut également être obtenu par déferraillage des cendres d’incinération, mais avec une perte liée à l’oxydation pendant la combustion. La production d’acier à partir de ces ferrailles récupérées nécessite deux fois moins d’énergie que la fabrication à partir de minerai (2500 thermies [10 GJ] par tonne, soit 73 MWh [260 GJ ; il y a contradiction], au lieu de 5000), et évite de générer 700 kg de déchets par tonne produite. (Bruno Peuportier, Éco-conception des bâtiments : bâtir en préservant l’environnement, Presses de l’École des Mines, Paris, 2003, p. 33)
  2. (populaire) Menue monnaie.
  3. (Littéraire) Vieilles armes.

traductions
forme fléchie

ferraille \fe.ʁɑj\ ou \fɛ.ʁɑj\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de ferrailler.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de ferrailler.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de ferrailler.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de ferrailler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de ferrailler.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.034
Dictionnaire Français