fez
étymologie
Calque de l’arabe طَربْوش ﻓﺎﺳﻲ, ṭarbūš fāsī (« tarbouche de Fez ») (voir phéci), du nom de la ville de Fez, où on l’a d’abord fabriqué.

nom

fez \fɛz\ masculin invariable

  1. Couvre-chef de laine rouge ou blanche, qui a remplacé le turban dans de nombreuses communautés musulmanes.
    • L’amiral Tahir-Pacha et ses officiers sont […] coiffés du fez, grand bonnet de laine rouge qu’ils enfoncent sur leurs fronts et sur leurs yeux. (Alphonse de Lamartine, Voyage en Orient, t. 2, 1835, p. 387)
    • Elle avait de quoi les séduire, ainsi costumée en sultane, un petit fez rouge sur la tête, ou en duchesse emperruquée, toute de blanc vêtue avec son joli visage aux traits fins, ses grands yeux sombres et ses faux grains de beauté. (Christopher Lee, Le Seigneur du désordre : autobiographie, Camion noir, 2013, chap. 6)
    • Des ailes attachées aux bras et portant ce qui semble être un fez ou une calotte, un homme accroupi au sommet d'un arbre mort, s’apprête à décoller. (David Whitman, Dans l'atelier de Robert et Shana Parker Harrison, Canopée nº8 paru en 2010, p. 49)
synonymes
traductions
  • allemand : Fes
  • anglais : fez
  • espagnol : tarbush, fez
  • italien : fez

Fez
nom propre

Fez

  1. (Géographie) (vieux) Ville du Maroc.
    • Un jour dans Fez, le Capitaine de Lattre s’arrête à l’éventaire d’un marchand de sucreries arabes. (Michel Droit, De Lattre, maréchal de France, Pierre Horay, éditions de Flore, 1952, p.21)
    • Les marchés d’esclaves les plus importants étaient ceux de Fez et de Marrakech. Je n’ai vu que ce dernier. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 33)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.033
Dictionnaire Français