ficelle
étymologie
Vient probablement du latin filicella, dérivé du latin classique filum, (« fil, ligne, tranchant d’une lame »), issu de l’indo-européen commun gʷhi- Référence nécessaire.
Pourrait aussi provenir d’un latin funicella [FEW t. 3, p. 878b], issu du latin classique funicula, (« ficelle, petite corde »). Mais s’y opposent des raisons phonétiques et le fait que dès le XIIe siècle on trouve aficelés.

nom

SingulierPluriel
ficelleficelles

ficelle \fi.sɛl\ féminin

  1. Petite corde dont on se sert ordinairement pour lier des paquets.
    • Au milieu des livres, j’ai découvert ce livre d’images. Il était enveloppé de cellophane et entouré d’une ficelle dorée. (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
    • Le plus ennuyeux pour les agriculteurs fut sans aucun doute le défaut d’essence et de ficelle pour les lieuses. (Gérard Giuliano & ‎Jacques Lambert, Les Ardennais dans la tourmente: l’occupation et la libération, Charleville-Mézières : Terres ardennaises, 1994, page 81)
  2. Fil qui sert à la manipulation des marionnettes.
    • Le jongleur imprime des impulsions seulement aux deux troncs de ses marionnettes, à l’aide d’une simple ficelle qui les traverse et vient s’attacher, de part et d’autre, à ses deux genoux à lui. (Jacques-Henri Maissiat, Études de physique animale, Paris : Bérhune & Plon, 1843, page 122)
  3. Tour de main, truc de métier, astuce très visible.
    • Alors on apprend, sans s’en douter, toutes les petites ficelles du métier, tous les moyens employés ; […]. (Guy de Maupassant, L’Art de gouverner, dans Le Gaulois du 1er novembre 1881)
    • Toutefois, je me rends compte aujourd’hui du danger que présente la trop méticuleuse et patiente observation d’un milieu pour un écrivain encore jeune et qui n’a pourtant point qu’une « ficelle » à son arc. (Francis Carco raconté par lui-même, Éditions Sansot, Paris, 2e édition, 1921 ↗p. 18 ↗)
  4. (France) (boulangerie) Baguette de pain très fine.
    • On en sort le plus souvent avec de gros pains d’un kilo ou des miches qu’on conserve. Pour nous, le luxe c’était la baguette ou la ficelle qu’on achetait exceptionnellement et qu’on ne trouvait pas d’ailleurs tout les jours, […]. (Jacqueline Roux, Jhroe, Société des Écrivains, 2008, page 97)
  5. (Figuré) (familier) Ruse, tromperie, artifice grossier.
    • Puis, comme il arrive infailliblement en compagnie d’un médecin, Caravan aborda le chapitre des maladies, espérant de cette façon glaner quelques petits conseils gratuits ou même une consultation, en s’y prenant bien, sans laisser voir la ficelle. (, En famille, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 130.)
    • Si les produits d’appel de l’escroquerie se renouvellent, les bonnes vieilles ficelles pour piéger les victimes restent les mêmes. (L’incroyable arnaque aux diamants)
  6. (Chemin de fer) Caténaire.
  7. (Lyonnais) Funiculaire.
    • Mais en 1900 la ficelle de Saint-Paul-Fourvière est construite, et sa gare basse s'installe juste en dessous de l'Hôtel Paterin. (Guy Borgé, Lyon, Éditions Champion, 1987)
  8. (Basket-ball) Tir réussi à l’issue duquel le ballon entre dans le filet sans toucher ni le cerceau ni le panneau.
  9. (familier) (Argot militaire) (Argot poilu) Galon d’officier.
    • On est parfois embarrassé dans le civil pour savoir, entre deux interlocuteurs, qui a tort ou raison. Dans le militaire, c'est très simple : il n'y a qu'à compter les ficelles; celui qui a le plus de ficelles a raison. (François Déchelette, L'argot des poilus : dictionnaire humoristique et philologique, Les Editions de Paris, 2004, p.99)
  10. (Normandie) (Picardie) Crêpe salée au jambon, champignon et fromage.
    • Quelques spécialités picardes à déguster : la soupe au potiron, la soupe des hortillons, le potage Crécy (aux carottes), la ficelle picarde (une crêpe au jambon, champignons et fromage râpé, nappée de crème et gratinée). (Dominique Auzias, ‎Jean-Paul Labourdette, Le petit futé des Hauts-de-France, 2019)
synonymes
traductions
traductions
  • anglais : swish, swish shot

adjectif

SingulierPluriel
ficelleficelles

ficelle \fi.sɛl\ masculin et féminin identiques

  1. (familier) Malin, filou, fourbe.
    • On fait de la politique avec plus ou moins de loyauté, mais on n’en fait jamais avec une loyauté pleine et entière. Son instrument indispensable n’est pas l’honnêteté, c’est l’habileté, et le plus honnête homme du monde y devient fatalement ficelle à son tour. (Anatole Claveau, La Vertu, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p. 47)
    • Moi, je les connais ces frères-là, je les ai vu à l’œuvre et vous ne pouvez pas savoir combien ils sont ficelles et salauds, quand ils s’y mettent. (Louis Roger, Nos fils, les Gaulois, Gallimard, 1947, page 21)
    • Y a pas besoin de parler de poussée ou de tirage. Les bateaux, c’est déjà assez ficelle pour ceux qui restent assis tranquilles sans aller chercher plus loin la cause des ennuis. (J. R. R. Tolkien, traduit par Francis Ledoux, La Communauté de l'anneau, Gallimard Jeunesse, 2000, ISBN 978-2070515790)

adjectif

ficelle \fi.sɛl\ invariable

  1. Nuance de la couleur beige.
    • On était dans le hall, on revenait des courses et maman était de très bonne humeur parce qu’elle avait trouvé une nappe en lin couleur ficelle à deux cent quarante euros. (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 170)
forme fléchie

ficelle \fi.sɛl\ (orthographe traditionnelle)

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de ficeler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de ficeler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de ficeler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de ficeler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de ficeler.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.033
Dictionnaire Français