fils
étymologie
(Nom commun 1) (Xe siècle) Du moyen français fils, de l’ancien français fils (cas sujet), fiz, fil, du latin filius, puis « descendant » en bas-latin.
La forme actuelle représente l’ancien cas sujet de l’ancien français conservé en raison de son emploi fréquent comme vocatif et probablement aussi pour éviter la confusion avec fil.
(Nom commun 2) De l’arabe فلس, du latin follis. Voir aussi fals.

nom

fils \fis\ masculin (pour une femme on dit : fille) singulier et pluriel identiques

  1. Tout être humain du sexe masculin considéré par rapport à son père et à sa mère, ou à un des deux seulement.
    • En l’année 561, après une expédition contre l’un de ses fils, dont il punit la révolte en le faisant brûler avec sa femme et ses enfants, Chlother, dans un calme parfait d’esprit et de conscience, revint à sa maison de Braine. (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833–1837)
    • Premiers matins où les jeunes mères aiment leur fils, mais pas encore par amour maternel ; elles le plaignent, elles l’admirent : il sera un grand artiste : il se mariera. (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • […] : le père de Laforgue, qui s’était depuis quelque temps consolé du refus de son fils d’entrer à Polytechnique, lui parlait d’une thèse de doctorat, après l’agrégation : […]. (Paul Nizan, La Conspiration, 1938, p.52)
  2. (Figuré) Celui qu’on regarde ou qu’on aime comme son fils.
    • L’orphelin qu’il avait protégé devint pour lui un véritable fils.
  3. Descendant de sexe masculin.
    • Jésus, fils de David.
  4. (Plus rare) (Au pluriel) Descendants directs, quel que soit leur sexe.
    • Chez le vertébré comme chez l’annelé, nous voyons d’ailleurs les fils ressembler au père ou à la mère, aux différences individuelles près. (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
    • Et nous autres, leurs fils lointains, à travers les milliers d'années, nous ne sommes guère moins touchés en lisant aujourd’hui ces vénérables enfances du genre humain, […]. (Jules Michelet, Bible de l'Humanité, Calmann-lévy, 1876, p.28)
  5. (familier) (ironique) (plaisanterie) S'emploie couramment pour désigner son interlocuteur de façon paternaliste voire condescendante.
    • Et tout s’arrangeait ou se réglait à la danse
      L'un disait « Fils ! tu as aucune chance ».
      (IAM, Je danse le MIA, 1994)
synonymes
traductions
nom


fils \fils\ masculin

  1. (monnaies) Monnaie subdivisionnaire de plusieurs pays arabes.
forme fléchie

SingulierPluriel
filfils

fils \fil\ masculin

  1. Pluriel de fil.
    • L’eau frangeait les ramures, alourdissait les fils d’araignée, imbibait les écorces gluantes, et des feuilles tombaient, çà et là, en tournant, dans le tranquille égouttement, dans le grand calme profond. (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chapitre 2, 1910)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.015
Dictionnaire Français