flétrissure
étymologie
voir flétrir

nom

SingulierPluriel
flétrissureflétrissures

flétrissure \flet.ʁi.syʁ\ féminin

  1. Altération que subissent la fraîcheur et l’éclat des fleurs.
    • La flétrissure des fleurs.
  2. (analogie) Altération que peuvent subir certaines parties du corps humain.
    • La fraîcheur de son teint n’a subi nulle flétrissure.
  3. (Justice criminelle) La marque d’un fer chaud.
    • Galérius semble porter sur son front la marque ou plutôt la flétrissure de ces vices [ambition, débauche]. (Chateaubriand, Les martyrs, ou Le triomphe de la religion chrétienne IV)
    • sa chaîne au pied, sa flétrissure à l’épaule (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981 (date de l’édition), vol. 1, page 142)
  4. (Figuré) Grave atteinte à la réputation, à l’honneur.
    • Sire, je suis confondu que vous accueilliez avec cette gaieté sympathique une scélératesse que j'aurais jugée digne de toutes les flétrissures, en attendant les châtiments. (Pierre Louÿs, Les aventures du roi Pausole, 1901)
    • Il y a une flétrissure qui souille le sanctuaire du Temple, flétrissure profonde et avilissante comme celle que laissent les sillons de la lèpre sur les murs des maisons infectées des enfants de l’Égypte. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Une longue préface où je marque en détail toutes les flétrissures et les plaies honteuses que le sieur Jurieu a reçues dans ce différend. (Pierre Bayle, Lettre à Minutoli, 27 août 1691)
    • S’il ne s’agissait que de perdre, sans flétrissure, le poste que j’occupe, de bon cœur je sacrifierais cela à la charité et à l’intérêt du corps. (Pierre Bayle, Lettre 93, 18 mai 1691, tome I, page 320)
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français