flûte
étymologie
De l’ancien français flaute, de l’Provençal ancien flauta, peut-être du latin flo.

nom

SingulierPluriel
flûteflûtes

flûte \flyt\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. (Musique) Instrument à vent sous forme de tuyau percé d’orifices. De l’air soufflé est mis en vibration par un biseau disposé près de l’embouchure du tuyau dont la longueur est déterminée par le nombre et la taille d’orifices disposés sur le corps de l’instrument. On obtient différents sons par le souffle et par le mouvement des doigts sur les trous.
    • Les flûtes, l’une après l’autre, inventent et modulent de gracieuses variations, comme pour célébrer joyeusement la virtuosité du vainqueur. (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Le succès est plus fort que moi. Il bat de la grosse caisse et je souffle dans une flûte. On n’entend presque pas la flûte dans ce vacarme glorieux. Mais, si elle s’arrêtait de jouer, vous remarqueriez son absence… (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 80)
    • Il sait aussi fabriquer une flûte douce dans l’entre-nœud d’une grosse tige de berce. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Il habitait un terrier dans les bois communaux de La Motte, commune de La Hardoye, jouait de la flûte et sonnait du cor. (Albert Meyrac, Traditions, coutumes, légendes et contes des Ardennes comparés avec les traditions, légendes et contes de divers pays, Éditions FERN, 1966, p.203)
  2. (analogie) Choses qui rappellent la forme de cet instrument de musique :
    1. (En particulier) Verre à pied long et étroit.
    2. (boulangerie)(En particulier) (France) Fine baguette de pain.
    3. Pain long et mince.
      • Il est plus économique d’acheter des flûtes que des baguettes, celles-ci coûtant en proportion 50 % plus cher.
    4. Forez, Loire, Rhône Grosse baguette de pain de 400 g (à Paris : un pain).
    5. (Géophysique) Tuyau flottant contenant des hydrophones, tiré par un navire pour la prospection sismique en mer.
  3. (histoire) (marine) Navire de charge hollandais du XVIIe siècle, dépourvu d’artillerie et équipé de trois mâts aux voiles carrées.
    • Le 24 octobre, la Royale, naviguant de conserve cette fois avec la Dauphine, que commandait un Jacobsen, s’empara, à huit lieue environ du Dogger-bank, d’une flûte chargée de planches de Norwège, le Saint-Georges. (Paul de Joriaud, Jean Bart et la guerre de course sous Louis XIV, 1888)
  4. (vulgaire) Fellation.
    • Une bouche charnue façonnée pour tailler des flûtes, des nibards falsh et généreux, un boulard arrondi et bien ferme, enveloppés dans des sapes en latex genre dominatrice. (Johann Zarca, Le Boss de Boulogne, Don Quichotte éditions, 2014, chap. 4)

traductions
traductions
interjection

flûte \flyt\

  1. Orthographe traditionnelle de flute.
    • Néanmoins je me piquai de voir Mauricette répondre à ma question en se passant un doigt sous le nez, avec une bouche moqueuse qui voulait dire « Flûte » ou même pis. (Pierre Louÿs, Trois filles de leur mère, René Bonnel, Paris, 1926, chapitre I)
forme fléchie

flûte \flyt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de flûter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de flûter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de flûter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de flûter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de flûter.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français