flammèche
étymologie
En ancien français flamesche, que Littré rapproche de flamme via un latin flammatiscus comme domesche, de domesticus ; certes flamme a joué un rôle mais n’est pas l’étymon. Flamesche a pour variantes falemesche, faumesche et est issu du germanique falawiska, « cendre » dérivé en -iska de falwa (« couleur pâle ») qui nous donne fauve voir favilla « cendre, braise, flamme » en latin pour l’évolution sémantique de « cendre » à « petite flamme ».

nom

SingulierPluriel
flammècheflammèches

flammèche \fla.mɛʃ\ féminin

  1. Petite flamme qui se détache d’une matière en combustion.
    • Il ne faut qu’une petite flammèche pour causer un grand embrasement.
    • Comme la flammèche qui jette le feu à un champ mûr, les larmes de Rosa et de ses compagnes gagnèrent en un instant toute la foule. (Guy de Maupassant, La maison Tellier, 1881, collection Le Livre de Poche, page 40.)
    • Une pluie de flammèches et de cendres tombait autour de moi et je m’aperçus bientôt que mes habits et mes mains en étaient noircis. (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français