fondant
étymologie
Participe présent adjectivé et substantivé de fondre.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinfondantfondants
Fémininfondantefondantes

fondant \fɔ̃.dɑ̃\

  1. Qui fond.
    • Glace fondante.
  2. (analogie) Qui fond dans la bouche.
    • Poire fondante.
    • Pêche fondante.
    • Bonbons fondants.
  3. (Médecine) (Désuet) Qualifiait des diurétiques ou résolutifs qui faisaient fondre.
    • Des remèdes fondants.
    • Les eaux chlorurées et bicarbonatées fortes des puits du pavillon de Tarasp […] conviennent surtout aux malades profondément débilités, et dont il est nécessaire de tonifier, de reconstituer l’économie. Les eaux de ces sources agissent comme neutralisantes, fondantes et décongestionnantes, si je puis ainsi parler, dans les états pathologiques de l’estomac, de l’intestin et de leurs annexes, où l’on a à combattre les aigreurs, le pyrosis, les hypertrophies du foie et de la rate, occasionnées par la trop grande consistance de la bile, par l’afflux considérable du sang dans ces deux glandes, ou par le trouble occasionné à la suite de fièvres intermittentes prolongées. (Armand Rotureau, Des principales eaux minérales de l’Europe, tome 3, Victor Masson et Fils, Paris, 1864)
  4. (chimie) (arts) Qui sert à faciliter la fusion de certains corps.
    • Un corps fondant.

traductions
nom

SingulierPluriel
fondantfondants

fondant \fɔ̃.dɑ̃\ masculin

  1. Chose qui fond ou qui fait fondre, au propre comme au figuré, en médecine ou en arts.
    • Pour foudre les matières étrangères du minerai, on ajoute en outre un fondant qui est destiné à former avec la gangue terreuse des silicates fusibles ou laitiers. La nature du fondant dépend de celle de la gangue : si celle-ci est argileuse, comme c' est le cas le plus fréquent, on emploie du calcaire (castine des ouvriers) ; si elle est calcaire on ajoute de l'argile (erbue). (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 189)
    • On remarque, toutefois, que l'habitude du service des confitures tend à disparaître dans la société aristocratique de Smyrne qui la remplace par l’offre de fondants, fruits confits, chocolatines et bonbons variés : mais elle règne encore dans toutes les autres classes de la population levantine. (La Sucrerie Indigène et Coloniale, vol. 76, 1910, page 323)
  2. (En particulier) (Médecine) Remède que l’on croyait propre à fondre les humeurs et à les rendre fluides ; remède qu’on emploie pour dissoudre les tumeurs.
  3. (En particulier) (arts) Qualifie l’émail incolore que l’on mêle avec les couleurs qu’on veut appliquer sur les métaux.
  4. (cuisine) Variété de sucre utilisé pour glacer les pâtisseries.

traductions
forme fléchie

fondant \fɔ̃.dɑ̃\

  1. Participe présent de fondre.
  2. (Héraldique) Qualifie un oiseau représenté la tête vers le bas comme s’il plongeait. Voir fondre sur. À rapprocher de plongeant.
    • D’azur à la bande d’argent chargée d’une bande de sable surchargée de trois flanchis d’or, accompagnée en chef d’une colombe du Saint Esprit aussi d’argent fondant et tenant en son bec la Sainte Ampoule aussi d’or, qui est de Saint-Remy-en-Bouzemont-Saint-Genest-et-Isson voir illustration « colombe fondant »
forme fléchie

fondant \fɔ̃.dɑ̃\

  1. Participe présent de fonder.
    • Fondant son autorité sur la contestation de systèmes qu’il s’ingénie à désauthentifier, comment les remplacerait-il sans assumer à leur place le caractère inauthentique de toute science ? (Pierre-Yves Bourdil, Faire la philosophie, 1996, page 129)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.037
Dictionnaire Français