for intérieur
étymologie
Le terme for signifie en droit ecclésiastique « autorité juridique ». La locution désigne le jugement de la conscience, sens figuré de son sens premier qui est l’autorité que l’Église exerce sur les âmes et sur les choses spirituelles, par opposition au for extérieur qui représente l’autorité de la justice humaine. voir for, intérieur.

locution nominale

for intérieur \fɔ.ʁ‿ɛ̃.te.ʁjœʁ\ masculin (Généralement singulier)

  1. Jugement de la conscience.
    • Attentif autant qu’un prêteur à la petite semaine, ses yeux quittaient ses livres et ses renseignements pour pénétrer jusqu’au for intérieur des individus qu’il examinait avec la rapidité de vision par laquelle les avares expriment leurs inquiétudes. (Honoré de Balzac, L’Interdiction, 1839)
    • La confession religieuse réside dans les fors intérieurs, elle est chevillée aux cœurs des fidèles. (Jules Racine St-Jacques, Georges-Henri Lévesque – Un clerc dans la modernité, éditions Boréal, Montréal, 2020, p. 240.)

traductions
  • espagnol : fuero interno



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français