four
étymologie
(Nom 1) Du latin furnus. Le mot se retrouve dans les dérivés « fournil », « fourneau », « enfourner », « fournier » (nom de métier, gardé en patronymie), etc.

adjectif

SingulierPluriel
fourfours

four \fuʁ\

  1. Relatif aux Fours, peuple de l’ouest du Soudan.
    • «  Les hommes aux chameaux sont arrivés ici voilà dix mois et ils vont rester ici pendant longtemps, estime Abdulhaman Abdullah Issa. Ils ont conclu des accords avec des fermiers fours en leur disant  : “N’allez pas à Kass, nous sommes des frères, vous devez vivre ici.” […] » (Alexis Masciarelli, «  Au Darfour, la terreur au quotidiens », 14 janvier 2005)
  2. Relatif au four, langues des Fours.
    • La persistance de sa curiosité (il perdra malheureusement l’essentiel de ses notes, parmi lesquelles un dictionnaire de langue four) et la force de sa volonté n’en sont que plus admirables. (« Note de lecture », Autrepart, numéro 36, 2005, page 185)

nom

SingulierPluriel
fourfours

four \fuʁ\ masculin

  1. (cuisine) Ouvrage de maçonnerie voûté en rond, avec une seule ouverture par-devant, et dans lequel on fait cuire, grâce à la chaleur concentrée, le pain, la pâtisserie, etc.
    • […], on vient d’inaugurer un séchoir artificiel : c’est un four à chaleur modérée, où l’on dispose les poissons sur des lattes; au bout de trois jours ils sont séchés à point. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 32)
    • Le four d’un boulanger, d’un pâtissier.
    • Des raisins cuits au four.
  2. Partie d’un fourneau autour de laquelle circule la flamme du foyer et où l’on fait cuire les viandes, les pâtisseries.
  3. (vieilli) Lieu où était le four et où se rendaient ceux qui voulaient cuire.
    • Aller au four.
    • Revenir du four.
  4. Lieux voûtés et ouverts par en haut, où l’on fait cuire la chaux, le plâtre, la brique, la tuile, etc.
    • Les minerais préparés étaient, depuis la reprise moderne des travaux jusqu'en 1817 , fondus à la mine au moyen de fours à manche ; on y coupelait aussi le plomb pour argent et l'on trouve encore un moulin pour le broyage des litharges. (Frédéric Blanchard, « Mémoire sur la mine de Tende ou de Vallauria (Ancien comté de Nice) » dans la Revue universelle des mines, de la métallurgie, des travaux publics, des sciences et des arts, dirigée par Ch. De Cuyper, tome 57, Paris & Liège, 1869, p. 181)
    • Pour résoudre tous les problèmes d’émissions atmosphériques, le four verrier idéal serait le four électrique à voûte froide. (James Barton & Claude Guillemet, Le verre, science et technologie, page 217, EDP Sciences, 2005)
    • Souvent non dissous lors de la fusion des matières premières, les infusibles se désintègrent sous les températures élevées des fours et génèrent des micro-inclusions préjudiciables. (Le verre dans les déchets d'emballages ménagers, Cercle National du Recyclage, juillet 1898, page 8)
  5. Équipement industriel dans lequel on traite thermiquement des matériaux (métaux, terre à feux…) de manière à en modifier les performances (résilience, dureté…), ou les caractéristiques physico-chimiques (déformation, fusion, cuisson…).
  6. (familier) Échec, en parlant d’une pièce de théâtre, d’un livre qui n’obtient aucun succès ; d’une entreprise qui échoue et aussi d’une personne qui ne réussit pas.
    • Il est rare de se faire des amis le soir d'un four dans une équipe théâtrale. (Françoise Sagan, Avec mon meilleur souvenir, 1984, Folio, p. 88).
    • Elle débute dans une vieille pièce du répertoire moderne et obtient un joli four, mais elle aime son métier et ne se décourage point. (Marie Colombier, Les Mémoires de Sarah Barnum, 1883)
  7. (argot) Lieu de vente de drogues, habituellement situé dans une cage d’escalier et protégé à l’extérieur par des guetteurs.
    • Les équipes se relaient : le four est ouvert jusqu’à 22 heures la semaine et minuit le week-end. La drogue est cachée à proximité du four, la préparation se fait dans les appartements. (Marie-Hélène Bacqué et Lamence Madzou, Les jeunes des banlieues sont les premières victimes du « bizness », Le Monde, 30.05.2009)
    • Y'a d’la drogue, y’a des armes, c’est le four. (Kaaris, Four)
  8. (Héraldique) Meuble représentant l’ouvrage de maçonnerie du même nom dans les armoiries. Il est représenté de front, en pierre et généralement sous la forme d'un four à pain. À rapprocher de four à chaux.
    • De gueules à la cordelière d’or nouée en chef entourant un four d’argent maçonné de sable au foyer d’or chargé d’une flamme du champ ; au chef d’azur chargée de trois croisettes recroisetées au pied fiché d’or, qui est de la commune de Le Neufour de la Meuse voir illustration « armoiries avec un four »
synonymes
traductions
nom

four \fuʁ\ masculin singulier

  1. langue#fr|Langue parlé par les Fours dans le Darfour, à l’ouest du Soudan.
    • Aujourd’hui, l’islamisation du Jebel Marra est totale, mais les langues vernaculaires, le four en particulier, restent couramment parlées, tandis que renaissent les conflits sanglants entre cultivateurs noirs de la montagne, et Zaghawa, […] (Marc Lavergné, Le Soudan contemporain, page 48 ↗, 1989)

traductions
Four
nom propre

Four \fuʁ\

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département de l’Isère.

nom

Four \fuʁ\ masculin

  1. Peuple d’Afrique de l’Est, vivant principalement au Darfour dans l’ouest du Soudan, également au Tchad et en Égypte.
    • Cette décision a modifié les rapports de force en faveur de certaines des tribus arabes alliées de Khartoum et affaibli les Fours, les Zaghawas et les Massalits, entre autres groupes. (Aicha Elbasri, « “Au Darfour, l’ONU cache des crimes de guerre” », Le Monde.fr, 22 avril 2014)
    • Les Fours puis les Zaghawa, associés à d’autres minorités ethniques « africaines » comme les Massalit ou les Dajou, ont lancé des attaques à partir de février 2003 pour lutter contre leur marginalisation et résister aux actions de plus en plus violentes des bandes armées issues des tribus arabes ainsi qu’à la répression policière à l’égard de leurs élites et à la partialité de la justice. (Éric Denis, « Démographie ethnique, modernisation et violence au Darfour », Annales d’Éthiopie, volume 21, 2005, page 96)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français