fourrage
étymologie
(Nom commun 1) Mot  composé de feurre et de -age.
(Nom commun 2) De fourrer

nom

SingulierPluriel
fourragefourrages

fourrage \fu.ʁaʒ\ masculin

  1. La paille, le foin et toute autre espèce d’herbe qu’on donne pour nourriture aux bestiaux, aux chevaux, etc., lorsqu’on ne les fait pas paître.
    • Les prairies sont assez vastes ; elles occupent le fond de la vallée et toutes les parties facilement irrigables. Elles fournissent des fourrages abondants et très réputés que l'on exporte. (Josias Braun-Blanquet & J. Susplugas, Reconnaissance phytogéographique dans les Corbières, Station internationale de Géobotanique Méditerranéenne et Alpine, Montpellier, communication n°61, 1937)
    • Les herbes, nourriture première des herbivores, sont de qualité différente selon les lieux qui les produisent, et les fourrages ne sont pas également composés partout. (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Le chameau remplace, au Maroc, le chemin de fer et les voitures. […] ; il se nourrit des herbes qu'il parvient à happer le long de la route ; à l'étape, on lui donne de la paille ou du fourrage vert et une ration d'orge tous les trois jours. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 330)
  2. (Spécialement) (militaire) (Désuet) Provisions pour les chevaux de l'armée.
    • Dans son arrondissement, le 3e corps vivait au jour le jour ; il s'adressa, pour avoir des fourrages, à M. le sous-préfet de Mauléon, qui, nuit et jour à cheval, parcourait son arrondissement pour obtenir et faire transporter les denrées nécessaires. (Rapport de la Commission créée par l'ordonnance royale du 30 juin 1824, pour recueillir des documens sur les dépenses de la guerre d'Espagne, Paris : Imprimerie royale, 1824, vol.2 (procès-verbaux des séances), page 222)
  3. (militaire) (Désuet) Foin ou herbe qui servait autrefois à bourrer les canons.

traductions
nom

SingulierPluriel
fourragefourrages

fourrage \fu.ʁaʒ\ masculin

  1. Action de fourrer, de doubler de fourrure, ou résultat de cette action.
    • Le fourrage d’un manteau.
    • Il a fait mettre un fourrage à son pardessus.
  2. (marine)(vieux) Bande goudronnée dont on entourait les cordages pour diminuer le frottement.
  3. Action d'entourer un cordage avec une bande goudronnée.
forme fléchie

fourrage \fu.ʁaʒ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de fourrager.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de fourrager.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de fourrager.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de fourrager.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de fourrager.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.041
Dictionnaire Français