frémissement
étymologie
Dérivé de frémir et -ment.

nom

SingulierPluriel
frémissementfrémissements

frémissement \fʁe.mis.mɑ̃\ masculin

  1. Commencement d’agitation dans les corps naturels
    • Sur l’horizon, l’aube se devinait au frémissement de l’air, bien que la nuit se révélât encore d’un noir inaltéré. (Claire-Lise Marguier, Le Trône du prince, Rouergue, 2015, page 134.)
  2. Agitation accompagnée d’un bruissement.
    • Je dois mourir. Mais mourir sans vous avoir vue, sans avoir écouté le frémissement de votre robe, sans avoir recueilli vos pleurs, quelle mort ! (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  3. Suite de vibrations rapides, surtout en parlant des corps sonores.
    • Quand le chef monta sur l’estrade, le pianiste leva les yeux et lui sourit. Puis il hocha la tête, et l'on entendit le frémissement des violons, la pulsion d'un pouls profond qui annonçait l’entrée du piano. (Michel Benoît, Le Secret du treizième apôtre, Éditions Albin Michel, 2006, chap. 68)
  4. (Figuré) Se dit d’un tremblement qui vient de quelque émotion ou de quelque passion violente.
    • Un long frémissement d’horreur agita l’assemblée. - Des frémissements de rage. - De sourds frémissements.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français