fragment
étymologie
Du latin fragmentum, dérivé de frangere (« briser »).

nom

SingulierPluriel
fragmentfragments

fragment \fʁaɡ.mɑ̃\ masculin

  1. Morceau de quelque chose qui a été cassé, brisé, séparé de son tout.
    • Elle s’approcha sans bruit de Charles IX, qui donnait à ses chiens des fragments de gâteaux coupés en portions pareilles. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre VI)
    • Ce bouillonnement provenait d’une source sous-marine de naphte, et il a suffi de ce fragment de cigare pour l’enflammer. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  2. (Figuré) Petite partie d’un livre, d’un traité, d’un ouvrage.
    • Les fragments d’un poème, de Ménandre, d’Ennius.
  3. Morceau d’un livre, d’un ouvrage qui n’est pas encore terminé, ou qui n’a pu l’être.
    • Publier des fragments.
    • Fragments historiques, philosophiques, poétiques, etc.
  4. (Réseaux informatiques) Format des données transitant par la couche de transport du modèle OSI.
  5. (Bases de données) Élément d’une base de données distribuée fragmentée.

traductions
traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.022
Dictionnaire Français