fraise des bois
étymologie
(XVIIIe siècle) Composé de fraise et de bois.

locution nominale


fraise des bois \fʁɛz de bwa\ féminin

  1. fruit#fr|Fruit du fraisier des bois.
    • La Fraise des bois est la meilleure ; lorsqu’elle est bien mûre, elle est humectante, fortifie le cœur, purifie le sang ; elle est apéritive, elle résiste au venin. (Claude-Toussaint Marot de la Garaye, Chymie hydraulique pour extraire les sels essentiels des Végétaux, Animaux & Minéraux, avec l’eau pure, 1746)
    • La fraise des bois est répendue dans toute l’Europe, mais on ne la cultive plus depuis l’apparition de la fraise des Alpes. (Journal de pharmacie et de chimie, volume 36, 1859, p. 83)
    • À cette image beaucoup d’autres s’opposent ; telles celle d’Amédée-François Frézier, né à Chambéry en 1682, cartographe, grand voyageur, il introduisit en Europe la fraise du Chili alors qu’on n’y connaissait que la fraise des bois. (Jean de Pingon, Savoie française, 1996)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français