fringant
étymologie
Participe présent adjectivé de l’ancien français fringuer (« gambader, danser la fringue »).

adjectif

SingulierPluriel
Masculinfringantfringants
Fémininfringantefringantes

fringant \fʁɛ̃.ɡɑ̃\

  1. (hippologie) Alerte, éveillé, d’allure vive et élégante, en parlant d’un cheval.
    • Durant ces quelques minutes de préparation, le maquignon a le soin d’énumérer toutes ses qualités : son ardeur, si l’on veut une bête fringante ; sa docilité, si l’on désire un cheval de dame ou de famille. (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Le Prince les inspecta, comme s’il eût passé une revue, à cheval sur un fringant coursier. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 262 de l’éd. de 1921)
  2. (Par extension) Pétulant, vif, à la présentation avantageuse.
    • Elle est encore fringante pour son âge !
    • Je ne suis pas très fringant ce matin, j’ai eu des insomnies.
    • Il comprendra tout de suite que vous n’hésitiez pas entre un Parisien fringant et Eugène Duthoit ! (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 360.)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français