frottement
étymologie
 Composé de frotter et de -ment.

nom

SingulierPluriel
frottementfrottements

frottement \fʁɔt.mɑ̃\ masculin

  1. Action de frotter ; action de deux choses qui se frottent mutuellement.
    • Et les éclairs, de même, se produisent selon plusieurs modes ; en effet, c’est par le frottement et le choc des nuages que la configuration du feu propre à produire cet effet, lorsqu’elle s’en échappe, produit l’éclair. (Épicure, Lettre à Pythoclès, traduction anonyme)
    • La torsion régularise le diamètre du fil et elle tend à disposer les aspérités des fibres dans le sens transversal; donc plus un fil est tordu, plus le coefficient de frottement est faible. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Je ne venais plus sur le pont que pour changer ou épisser les parties du gréement usées par le frottement. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. (Mécanique) résistance#fr|Résistance mécanique au glissement ou au roulement.
  3. (Figuré) (familier) Commerce, fréquentation.
    • Le frottement du monde.
    • Avoir du frottement. — Manquer de frottement.
    • Ombrageux, retiré, sociable seulement avec les compagnons de mes habitudes, dans une constante défiance des contacts nouveaux, le plus possible j’évitais ce terrible frottement de la vie parisienne qui polit les caractères et les aplanit jusqu’à l’usure. (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 121)
synonymes
traductions
traductions
traductions
  • espagnol : roce masculin



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français