fruit
étymologie
Du latin fructus qui a dès l’époque latine les différents sens que l’on lui connait aujourd’hui. Participe passé de fruor.

nom

SingulierPluriel
fruitfruits

fruit \fʁɥi\ masculin

  1. (botanique) Partie d’une plante produite après la floraison et contenant une ou plusieurs graines.
    • Le fruit nommé cul-de-chien, nèfle d'Allemagne, est astringent avant sa maturité ; lorsqu'il a molli sur la paille c'est un aliment fort agréable ; par la fermentation ou en fait une espèce de cidre. (Édouard Adolphe Duchesne, Répertoire des plantes utiles et des plantes vénéneuses du globe, Paris, Jules Renouard, 1836, page 249)
    • Le sucre de raisin que l'on appelle aussi glucose, se rencontre dans les fruits sucrés qui présentent en même temps une saveur acide, comme les raisins, les groseilles, etc. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 120)
    • Et pourtant les figuiers s'obstinent à pousser spontanément parmi les gravats et je me gorge, sans rien payer, de leurs fruits cramoisis. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • La tomate est un fruit au sens botanique mais un légume au sens culinaire.
    • La fraise et la pomme ne sont pas de vrais fruits.
    • Le fruit du noyer, du chêne, de l’orme, du frêne, etc. Il se dit aussi de ces sortes de productions qui servent à la nourriture de l’homme.
  2. (En particulier) (cuisine) Produit végétal sucré utilisé essentiellement comme dessert ou utilisé en cuisine pour préparer des desserts ou des préparations alimentaires sucrées (par opposition aux légumes).
    • La banane, la cerise, la pomme et la fraise sont des fruits.
  3. (Par extension) (Désuet) Dessert, tout ce qu’on sert au dernier service de table, après les viandes et entremets (dans ce sens,le mot n’a pas de pluriel).
    • Servir le fruit.
    • Il en est au fruit.
  4. (droit) Produits ou revenus d’une terre, d’un immeuble, d’un fonds quelconque ou d’une charge.
    • Le baillistre, aussi bien que le gardien, n’administre pas pour le compte du mineur, mais pour son propre compte : il a la jouissance du fief dont il fait les fruits siens, civils ou naturels. (Gabriel Lepointe, La Famille dans l’Ancien droit, Montchrestien, 1947 ; 5e éd., 1956, p.228)
    • C’est une maxime de droit, que tout possesseur de bonne foi fait les fruits siens.
    • Rendre compte des fruits.
    • Restitution de fruits.
    • Les fruits échus.
    • Les fruits, profits et émoluments d’une charge.
    • Fruits naturels, les productions spontanées d’une terre, d’un fonds, comme le foin, le bois, le croît des animaux.
    • Fruits industriels, les productions qu’on obtient par la culture, comme le blé, le vin, etc.
    • Fruits civils, le loyer des maisons, les baux à ferme, les intérêts des sommes exigibles, etc.
    • Fruits pendants par les racines, par racines, Les blés, les raisins, et généralement tous les fruits, lorsqu’ils sont encore sur pied.
    • Les fruits pendants par les racines font partie du fonds.
    • On ne peut saisir les fruits pendants par racine qu’après telle époque.
  5. (soutenu) Enfant, par rapport à sa mère ou une union.
    • Assis moi-même sous l’arbre, tenant ma bien-aimée sur mes genoux, et réchauffant ses pieds nus entre mes mains, j’étais plus heureux que la nouvelle épouse qui sent pour la première fois son fruit tressaillir dans son sein. (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
    • Elles s’enfuient ensuite vers leur demeure inexpugnable, portant dans leurs seins les fruits d’unions brutales et sans volupté. (Renée Dunan, Ces Dames de Lesbos, 1928)
  6. (Figuré) Utilité, profit ou avantage qu’on retire de quelque chose.
    • Les syndicats peuvent être fort utilement employés à faire de la propagande électorale ; il faut, pour les utiliser avec fruit, une certaine adresse, mais les politi­ciens ne manquent pas de légèreté de main. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, page 207)
    • […], et cette année a vu éclore les fruits de projets longuement mûris et discutés, ainsi que d’autres partenariats plus rapidement conclus. (Adrienne Alix, Lettre de la présidente, dans le Rapport annuel 2010 de Wikimédia France)
    • Cette législation, a-t-il souligné, est le fruit d’un compromis qui a pris en compte les inquiétudes des partisans d’un contrôle des armes et les défenseurs du port d’arme. }}
    • Il s'est mis en frais pour la nouvelle édition du Siècle de Louis XIV; il n'a épargné aucun soin; et voilà que, pour fruit de ses peines, M. de La Beaumelle fait imprimer sous main une édition subreptice à Francfort, ville impériale, malgré le privilège de l'empereur, dont Walther est en possession. (Voltaire, Lettre n° 27, à M. Roques, d'avril 1752, dans « Correspondance générale », tome 4, dans les Œuvres de Voltaire, Paris : chez P. Pourrat frères, 1839, p. 50)
  7. (Figuré) Effet ou résultat d’une cause, soit bonne, soit mauvaise.
    • Comme en un concert d'instruments, on n'oit pas un luth, une épinette et la flûte, on oit une harmonie en globe, l'assemblage et le fruit de tout cet amas. (Montaigne, Essais, Livre III, Ch. VIII, 1592)
    • Si ces modèles se sont largement répandus, ce n’est pas le fruit du hasard, mais la conséquence directe des révélations d’Edward Snowden sur la surveillance massive pratiquée par la NSA et ses épigones. (Terrorisme : Macron en marche contre la cryptographie)
    • Les grandes découvertes sont le fruit d’une longue patience.
    • Ces mesures imprudentes ne tardèrent pas à porter leur fruit.
  8. (architecture) Non-verticalité du côté extérieur d'une muraille, le côté intérieur étant vertical (la muraille étant ainsi plus épaisse en bas qu'en haut ; beaucoup plus rarement, la muraille s’épaissit en montant, et l’on parle de contre-fruit.)
    • Nous calculerons d’abord les dimensions de la base inférieure ; elles sont commandées par le fruit, c’est-à-dire par l’inclinaison donnée aux maçonneries pour assurer leur solidité. (Antoine Dominique Eysséric et Joseph Casimir Pascal, Géométrie, Delagrave, 1880, page 288)
  9. (Argot polytechnicien) Personne qui ne remplit pas ou mal une fonction qu’elle occupe, et par extension, personne inutile, incapable, maladroite voire plus généralement imbécile.
    • Le respo matos est vraiment un fruit cette année, tout est toujours en bazar dans le local.
    • N’essaie pas de faire affaire avec eux, il n’y a que des fruits dans ce binet.
synonymes

Pour l’enfant par rapport à sa mère :

antonymes
traductions
traductions
traductions
  • allemand : Frucht féminin, Obst neutre (2), Früchte féminin pluriel (3)
  • anglais : fruit (1-3)
  • italien : frutta féminin (2), frutto masculin (2)
  • portugais : fruta féminin collectif (2), fruto masculin (2)
  • russe : плод (plod) masculin (2), фрукт (frukt) masculin (1)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français