fuie
étymologie
(XIIIe siècle) Du latin fuga.
Ou du latin fodiendo, parce que ce type de colombier a des fondations.

nom

SingulierPluriel
fuiefuies

fuie \fɥi\ féminin

  1. Sorte de petit colombier.
    • Fuie. C’eſt une petite volière qu’on ferme avec un volet, & où on nourrit des pigeons domeſtiques en petit nombre : on a apellé auſſi fuie, un colombier qui n’a point de couverture. Mais dans la Coûtume de Tours, art. 37, le mot de fuie, ſignifie, ſelon Palu, un colombier à pié avec boulins, juſques au rez-de-chauſſée : il dérive le mot à fodiendo. (César-Pierre Richelet, Dictionnaire de la langue françoise, ancienne et moderne, tome premier : A–D, Pierre Bruyset-Ponthus, Libraire, Lyon, 1759)
    • La coutume de Tours ne donne au ſeigneur féodal que le droit d’avoir une fuie ou volière à pigeons (1). Suivant celle du Roulonois, le ſeigneur féodal peut avoir un Colombier ; mais cette Coutume n’explique pas ſi c’eſt à pied ou autrement (2). (« Colombier », in Répertoire universel et raisonné de jurisprudence civile, criminelle, canonique et bénéficiale, tome troisième, Visse, Libraire, Paris, 1784)
    • Une fuie, de pied ou intégrée, est composée de boulins, c’est-à-dire de « nids » dans chacun desquels vit un couple de pigeons. Dans les colombiers de pied, les boulins font partie intégrante de la structure : les murs, épais d’environ un mètre, sont évidés en une multitude de boulins de 40 centimètres de profondeur. (François Julien-Labruyère, Paysans charentais : histoire des campagnes d’Aunis, Saintonge et bas Angoumois, tome I, Rupella, 1982)
    • […] il y a encore la fuye qui est une petite volière ». Le terme de fuie s’applique donc jusqu’à l’orée du XVIIe siècle à des ensembles de boulins de façades ou à des petites volières fermées par des volets avec peu de pigeons. « Ce tourillon avoit plus tost façon d’une fuye que d’une forteresse » (Carloix, VII, 12). (Jean-Mary Couderc, ‎Alain Schulé, L’Anjou insolite'', CLD, 1999)
forme fléchie

fuie \fɥi\

  1. Participe passé féminin singulier de fuir.
    • Les demandeurs d’asile sont détenus dans des locaux surpeuplés sous une chaleur étouffante, manquent d’eau et de soins médicaux. Ce système vise à pousser les gens à repartir vers la situation désespérée qu’ils ont fuie. (Claire Mallinson, citée par Le Monde Économie dans L’Australie exporte ses réfugiés ↗, avril 2014)
  2. Première personne du singulier du présent du subjonctif de fuir.
  3. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de fuir.
    • Comment se fait-il que la vérité fuie devant nous comme si ce n’était pas de la vérité […] (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français