fumant
étymologie
De fumer.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinfumantfumants
Fémininfumantefumantes

fumant \fy.mɑ̃\

  1. Qui fume, qui jette de la fumée ou quelque vapeur.
    • Ce jeune gentilhomme, […], laissa pénétrer son cheval tout fumant jusqu’au cœur de la ville. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre III)
    • Gaspard vit avec joie la femme poser une soupière fumante sur la table de la cuisine. (André Dhôtel, Le Pays où l'on n'arrive jamais, 1955)
    • Ils mirent au pas leurs chevaux fumants. (Maurice Druon, Le roi de fer)
    • Sur ordre, les harkis ont fait mouvement pour fouiller le terrain et les gourbis fumants. (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, p.107, France-Empire, 1963)
    • Chicago est fumante de vapeur. (Libération, 5 août 2006)
    • Je me décide à opter pour une crème de légumes, et je n’hésite pas trop à me faire une idée de ce qui la suivra. Elle m’est servie peu après, fumante et orangée, crémeuse comme je la souhaitais, et semée de ciboulette ciselée. (Voir, 29 novembre 2007)
    • La place Émilie-Gamelin ressemblait alors à un vrai camp de réfugiés avec ses tentes, ses chaudrons fumants et la centaine de personnes - surtout des jeunes - qui s’y étaient donné rendez-vous. (Voir, 29 novembre 2007), 14 décembre 2006)
    • Lorsque Bishop revint et posa un gobelet fumant devant elle, Anise referma les mains dessus pour se réchauffer ; il faisait trente-cinq degrés à l'ombre, et pourtant elle tremblait de froid. (Kay David, L'ombre du doute, traduit de l'anglais par B. Dufy, en recueil avec La machination de Harper Allen, éd. Harlequin (coll. Black Rose), 2009, chap. 12)
  2. (Figuré) Qui fulmine.
    • Fumant de courroux, de colère.
  3. (familier) (Figuré) Qualifie un acte déloyal.
    • On n'a pas envie de blablater. Il nous arrive un truc fumant, une dégueulasserie de haut style. Pour se dépêtrer d'une merderie pareille, il convient de conserver la tête froide. (Frédéric Dard, San-Antonio : Hue, Dada !, Paris : Fleuve noir, 1977, chap. 8)
    • D'abord, il est impossible de biaiser avec elle. Essaie et tu verras. Et c'est bien ce qu'il te faut puisque tu es un biaiseur. Oh, pour biaiser tu as réussi des coups fumants. (Rachel Ertel, Le roman juif américain: une écriture minoritaire, Éditions Payot, 1980, p. 181)

traductions
forme fléchie

fumant \fy.mɑ̃\

  1. Participe présent de fumer.
    • Le téléphone sonna trois fois et Max parla longuement, en fumant. (Michel Guérin, L’Homme Déo, Grasset, 1978)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.158
Dictionnaire Français