furie
étymologie
Du latin furia.

nom

SingulierPluriel
furiefuries

furie \fy.ʁi\ féminin

  1. (Mythologie) Divinité infernale dont la fonction était de tourmenter les méchants, les criminels, soit dans les enfers, soit sur la terre.
    • Qui que tu sois, furie, prêtre ou démon, répondit Front-de-Bœuf, tu mens par la gorge ! (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Figuré) (courant) (familier) Femme très méchante et très emportée.
    • Ô trahison conçue au sein d’une furie ! (Pierre Corneille, Cinna ou la Clémence d’Auguste, IV, 1)
    • Quoi ! votre amour se veut charger d’une furie
      Qui vous détestera […]
      (Jean Racine, Andromède, III, 1)
    • Elles [des femmes qui suivaient l’armée d’Arioviste] lui défendirent de livrer bataille avant la nouvelle lune ; ces furies allaient sacrifier à leurs dieux Procilius et Titius, deux ambassadeurs envoyés par César à ce perfide Arioviste. (Voltaire, Memmius, V)
  3. Emportement de colère, par référence à la fureur vengeresse qui animait incessamment les Furies.
    • Que sert de s’emporter à ces vaines furies ? (Pierre Corneille, Médée, V, 6)
    • Où fuirais-je de vous après tant de furie ? (Pierre Corneille, Rodogune princesse des Parthes, V, 4)
    • ''Vient-on avec furie/>Arracher de vos bras votre fils Zacharie ? (Jean Racine, Athalie'', III, 4)

  4. (Par extension) Comportement sanguinaire.
    • Les bourreaux doivent savourer la même omnipotence, se livrer à pareille furie, goûter une égale joie de meurtrir sans remords. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  5. (Par hyperbole) Simple mécontentement.
    • Je suis encore ici ; j’en suis en furie. (Marquise de Sévigné, 52)
    • Il me met en furie par le sot livre qu’il vient de lire. (Marquise de Sévigné, 239)
  6. Mouvement violent et impétueux d’un animal irrité.
    • Le lion en furie. La furie des bêtes sauvages.
  7. Impétuosité de colère, d’attaque.
    • Furie française, ardeur impétueuse avec laquelle les troupes françaises se portent à l’attaque.
    • Ce qui s’appelle deçà les monts la furie française a plus d’une fois réussi très utilement delà les monts. (Jean-Louis Guez de Balzac, De la cour, 4e discours)
    • N’a-t-il pas des mutins dissipé la furie ? (Pierre Corneille, Héraclius empereur d’Orient, V, 7)
    • Il a trop écouté son aveugle furie. (Voltaire, Tancrède, V, 6)
  8. Impétuosité d’action, action rapide.
    • Massinisse en un jour voit, aime et se marie ;
      A-t-on jamais parlé d’une telle furie ?
      (Jean de Mairet, Sophonisbe, IV, 5)
    • Il écrit, de cette furie, à tout ce qui est hors de Paris. (Marquise de Sévigné, 226)
  9. Passion excessive et déraisonnable.
    • Et que sert à Cotin la raison qui lui crie :
      N’écris plus, guéris-toi d’une vaine furie ;
      Si tous ces vains conseils, loin de la réprimer,
      Ne font qu’accroître en lui la fureur de rimer ?
      (Nicolas Boileau-Despréaux, Satires VIII : À M. M***, Docteur de Sorbonne)
  10. Grande violence des choses.
    • La mer répandra contre eux sa vague irritée, et les fleuves se déborderont avec furie. (Louis-Isaac Lemaistre de Sacy, Bible, Sagesse, V, 23)
    • Les remèdes chauds mettent le sang en furie. (Marquise de Sévigné, 487)
  11. État le plus violent d’une chose, sa plus grande intensité.
    • Furie infernale, affection observée en Suède, caractérisée par une éruption furonculeuse très douloureuse.
    • La furie de la mêlée. Dans la furie de son mal. La furie de la fièvre.
  12. (musique) Morceau d’un mouvement vif, dans un ballet, avec un caractère analogue à l’action des passions violentes.
  13. Ancienne étoffe de soie des Indes, ainsi nommée des figures hideuses qui y étaient imprimées.
synonymes
traductions
Furie
étymologie
Du latin furia.

nom propre

SingulierPluriel
furiefuries

Furie \fy.ʁi\ féminin

  1. (Mythologie) Dans la mythologie romaine, nom des divinités infernales qui tourmentaient les méchants, et que l’on peut assimiler aux Érinyes des Grecs.
    • Les Chiennes d’Hadès (les Furies) ont pour mission de punir les parricides et les parjures.
    • À l’origine en nombre indéterminé, les Furies de la mythologie tardive sont au nombre de trois : Tisiphone, Mégère et Alecto.
    • Le fouet des Furies.
    • Tes remords te suivront comme autant de Furies. (Jean Racine, Britannicus, V, 6)
    • Les dieux justes l’ont livré aux Furies. (François de Salignac de La Mothe- '=oui, Les Aventures de Télémaque (Fénelon), V, 1699)
    • La vieillesse avait ajouté une affreuse difformité à sa laideur naturelle, et elle ressemblait à une Furie. (François de Salignac de La Mothe- '=oui, Fables et opuscules pédagogiques : Histoire de Florise, 1718)
    • Ils [les anciens] leur assignèrent [aux enfers] trois conseillers d’État, trois femmes de charge nommées les Furies, trois Parques pour filer, dévider et couper le fil de la vie des hommes. (Voltaire, Dictionnaire philosophique : Enfer)
    • Le chien à trois têtes, et les trois Parques, et les trois Furies sont des agneaux en comparaison de nos Sylla et de nos Marius. (Voltaire, Lettres de Memmius à Cicéron : Lettre III : V : Raison des Athées)
    • Il est vrai que Pluton, Proserpine, Radamanthe, Tisiphone, sont des noms plus agréables que Belzébuth et Astaroth : nous rions du mot de diable, nous respectons celui de furie. Voilà ce que c’est que d’avoir le mérite de l’antiquité ; il n’y a pas jusqu’à l’enfer qui n’y gagne. (Voltaire, Essai sur la poésie épique, ch. 7)
  2. (Par extension) Femme emportée, méchante.
    • Mais la volupté en a été de tout temps la plus inexorable persécutrice […] c’est une Furie armée de fer et de poison, qui n’épargne rien, et qui est capable de tout, dès qu’on l’incommode, ou qu’on la traverse. (Jean-Baptiste Massillon, Panégyriques : Sermon pour le jour de saint Jean-Baptiste)
    • Depuis ce jour funeste [la bataille de Morat] une horrible Furie
      Habite dans le sein du prince bourguignon,
      Et, dans les noirs accès de sa mélancolie,
      Elle agite son âme et trouble sa raison.
      (Masson, Helvétiens, VII)
synonymes
  • Chiennes d’Hadès
  • Érinyes (mythologie)
  • Euménides

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français