fusain
étymologie
(XIIe siècle) Dérivé du latin fusus, l’arbre étant ainsi nommé parce que son bois dur sert à faire des fuseaux.

nom

SingulierPluriel
fusainfusains

fusain \fy.zɛ̃\ masculin

  1. (arbres) arbrisseau#fr|Arbrisseau ornemental, à feuilles elliptiques à ovales ou lancéolées et acuminées, aux fleurs à quatre pétales, et dont les fruits sont des capsules ressemblant à des baies, lobées, de couleur rose à rouge.
    • Les fusains sont cultivés comme plantes d’ornement.
    • Massif de fusains.
    • Tout un coin d’ordures embarrassé de vieux seaux et de terrines fendues, où verdissait dans une marmite un maigre fusain. (Émile Zola, Nana, 1880)
    • Elle coud, et me fait gentiment compagnie, si la pluie hache l’horizon marin. Elle coud aussi à l’heure torride ou les fusains tassent sous eux une boule ronde d’ombre. (Colette, La couseuse, dans La maison de Claudine, Hachette, 1922, collection Livre de Poche, 1960, page 154.)
    • Le parfum des buis et des fusains mouillés monta du jardin. (André Malraux, La Condition humaine, 1933)
  2. (Par extension) bois#fr|Bois carbonisé de cette plante ou du saule, utilisé pour dessiner.
    • Je suis tout heureux et très fier de ce que vous voulez bien penser des choses que j’appelle mes dessins à la plume. J’ai fini par y mêler du crayon, du fusain, de la sépia, du charbon, de la suie et toutes sortes de mixtures bizarres qui arrivent à rendre à peu près ce que j’ai dans l’œil et surtout dans l’esprit. (Victor Hugo, Correspondance, 1860)
    • Un trait de sanguine ou de fusain a fixé des mouvements de tendresse. (Edmond de Goncourt et Jules de Goncourt, Journal, 1892)
    • Tout le long du jour elle a les poches et la bouche pleines de bois de crayons, de gomme noire et infecte, de fusain et de papier buvard rose. (Colette, Claudette à l’école, 1900)
    • Et cependant, sans parler des nombreuses copies faites au fusain ou à la mine de plomb par cet écolier, comment ne pas être frappé du sentiment de la réalité dont témoignait un premier essai original, un pastel tenté d'une main très sûre? (René Vallery-Radot, La vie de Pasteur, Hachette, 1900, Flammarion, 1941, page 13)
    • ''Pour dessiner des plâtres, l’élève est armé d’un fusain. Grâce à ce bout de charbon les fils des meilleures familles se muent aisément en bougnats./>La mie de pain efface le fusain. Il est noir, elle est blanche : Othello, Desdémone. (Paul Guth, Le mariage du Naïf'', 1957, réédition Le Livre de Poche, page 125)

  3. (arts) dessin#fr|Dessin fait avec ce bâtonnet.
    • En plus de quelques photographies, j'ai de mon grand-père Froger un grand fusain, qui le représente probablement d'après nature, à l'âge de trente-deux ans. (Pierre Froger, Autrefois... chez nous : Livre de raison d'une Famille de l'Ouest, Angers : chez H. Siraudeau & Cie, 1950, p. 89)
    • Chacun avait apporté quelque cadeau […] Burrieu une aquarelle, Sombaz sa propre caricature, et Pellerin un fusain. (Gustave Flaubert, L’Éducation sentimentale, t. 1, 1869)
    • Carrière a vu ces toiles-là, et les grandes sanguines […] et les profonds fusains où les formes enfantines et maternelles se pénètrent. (Élie Faure, Histoire de l’art, 1921)
synonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français