gâche
étymologie
(gâche#fr-nom-1|Nom commun 1) De l’ancien français gasche, lui-même issu du frk gaspiaboucle »).
(gâche#fr-nom-2|Nom commun 2) Déverbal de fr.
(gâche#fr-nom-3|Nom commun 3) De l’ancien français gache.

nom

SingulierPluriel
gâchegâches

gâche \ɡɑʃ\ féminin

  1. (serrurerie) Partie d’une serrure dans laquelle le pêne s’insère pour maintenir une porte fermée.
    • J'allai immédiatement à la porte : la porte était refermée ; les verrous semblaient n'être point sortis de leur gâche ; […]. (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes - Le Chat, l’huissier et le squelette)
    • Arrivé sur le palier, il frotta son badge sur le lecteur accroché à droite de la double porte et, en entendant le son de la gâche, poussa le lourd battant qui s’ouvrait sur la salle des archives. (Marc Lévy, À une seconde près, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 1999, page 31.)
  2. Anneau de fer qui est scellé dans un mur pour soutenir et attacher un tuyau de descente, etc.

traductions
nom

SingulierPluriel
gâchegâches

gâche \ɡɑʃ\ féminin

  1. (Maçonnerie) Outil de maçon qui sert à détremper la chaux ou le plâtre.
    1. (Maçonnerie) Outil de maçon servant à étaler du plâtre ou de l’enduit.
    2. (cuisine) Spatule en bois qui sert aux pâtissiers pour manier leurs farces.
  2. (cuisine) Viennoiserie de Vendée en forme de petit pain semblable à une brioche dont la mie serait plus serrée.
  3. (industrie) Matière première gâchée.
    • La gâche (impressions non qualitatives ou tests effectués) est systématiquement mise au rebut et broyée le jour même. (www.newworks.com)
  4. (argot) Place, emploi, situation
    • Quelle sale gâche, cependant ! Sans le Maître Trancheur, il ne s’en serait jamais sorti. Commis de voiture, il n’y avait rien de pire. (Raymond Guérin, L’Apprenti, Gallimard, 1946)
    • Je ne souhaite à personne la gâche de Minivier. Faire un voyage dans ces conditions, avec un Bérurier rendu maussade par la gueule de bois, c’est une remise assurée de cent ans de purgatoire ! (Frédéric Dard (San-Antonio), Le Secret de Polichinelle, Fleuve Noir, 1958, page 184)
    • Autour de nous, sur la piste, je subodore qu’il y en a ici... de ces gominés à moustagaches fines, les dents blanches et l’œil caressant, qui ont trouvé la bonne gâche, la solution à leurs problèmes financiers les plus pressants. (Alphonse Boudard, Le Café du pauvre, Éditions de la Table ronde, 1983, chap. 1)
    1. (En particulier) Dans l’argot des poilus, c’est une bonne place, une planque.
      • Évidemment il n’envisageait pas du tout l’idée de quitter sa gâche. (Zacharie Baqué, Journal d’un poilu : août 1914-décembre 1915, éditions Imago, 2003)
      • Il a été repéré dans la quasi-totalité des témoignages principaux des stratégies individuelles implicites ou explicites visant à trouver une planque, « une gâche » et ainsi pouvoir se soustraire, et aux corvées, et à la violence du feu en première ligne. (Alexandre Lafon, La camaraderie au front : 1914-1918, Armand Colin, 2014)

traductions
  • allemand : Kalkschaufel
  • anglais : plasterer's trowel

nom

SingulierPluriel
gâchegâches

gâche \ɡɑʃ\ féminin

  1. (Lyonnais) Une place pour s’asseoir, se garer, se poser.
    • Il n’y a plus de gâche.
    • On n'aura pas tous une gâche chez Noé dans son Arche pour l'ultime croisière (Amélie-les-Crayons, « La solution », in Jusqu'à la mer, 2012)
forme fléchie

gâche \ɡɑʃ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de gâcher.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de gâcher.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de gâcher.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de gâcher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de gâcher.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.025
Dictionnaire Français