gélif
étymologie
 Composé de gel et de -if.

adjectif

SingulierPluriel
Masculingélifgélifs
Féminingélivegélives

gélif \ʒe.lif\ masculin

  1. Qui a été fendu par les grandes gelées.
    • Arbres gélifs.
  2. Qui peut se fendre ou s’effriter par l’effet du gel.
    • Enfin le calcaire de cet étage contient çà et là des veines de lumachelle non gélive et très-recherchée pour les constructions. (A. Leymerie, Statistique géologique et minéralogique du département de l'Aube, Troyes : chez Laloy, Paris : chez J.B. Baillière, etc., Londres : chez H. Baillière, 1846, p. 462)
    • Il rappelle combien une pierre calcaire jadis préservée sous une motte de terre est fragile : « C’est une pierre gélive, c’est-à-dire sensible au gel. Les monuments ne sont jamais autant abîmés que lorsqu’ils sont découverts. Quand les monuments sont millénaires, on réfléchit au-delà d’une génération… » Sitôt la porte replacée dans le gond de la dalle inférieure, hier matin, le tumulus a même été en partie remblayé. (Daniel Bozec, Charente : le Tumulus de Fontenille retrouve sa porte ↗ le 28 avril 2015 sur www.sudouest.fr)
antonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.044
Dictionnaire Français