gagner sa vie
étymologie
 Composé de gagner, sa et vie.

locution verbale

gagner sa vie \ɡa.ɲe sa vi\ (se conjugue → voir la conjugaison de gagner)

  1. (Figuré) Gagner de quoi vivre, notamment en travaillant.
    • Parfois la liquidation des comptes frisait les moyens violents. C’était toujours un démêlé fort prolixe et souvent pénible, mais à notre époque de progrès on ne gagne pas sa vie sans batailler. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 46 de l’éd. de 1921)
    • Pas de nuit qui ne s’achevât sans esclandre et c’est là qu’un matin, dépêché par le journal où je gagnais ma vie, j’aperçus sur un froid carrelage une fille assassinée. (Francis Carco, L’Amour vénal, Éditions Albin Michel, Paris, 1927, page 11)
    • Selon une autre version, Isaac aurait habité un port de mer où il gagnait péniblement sa vie comme arrimeur. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • À votre tour comprenez le sauva­ge, qui vint à Paris comme boursier, et gagna sa vie à enseigner la Libre Pensée. {{source|
    • […] et si le bon sens n’a jamais proféré cette absurdité monstrueuse qu’il n’y a pas de sot métier, il est bien forcé de reconnaître qu’un métier, si sot soit-il, on est bien forcé de l’exercer pour gagner sa vie, quand on n’en a pas d’autre. {{source|
    • Les femmes les attendaient en brodant et en effectuant l’ensemble des travaux domestiques, pendant que ces messieurs gagnaient leur vie en allant pêcher la crevette à bord de leur sauterellier. (Laurent Pocry, L'ange pleureur fait son cirque, Coëtquen Éditions, 2013, p. 149)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français