galère
étymologie
(XVe siècle) Du catalan galera, du latin galera, galerum, variante de galea qui donne directement galée en français. Le sens de « condamnation » date de la Renaissance.

nom

SingulierPluriel
galèregalères

galère \ɡa.lɛʁ\ féminin

  1. (navigation)
    1. (Antiquité) Bâtiment à rames et à voiles qui était le vaisseau de guerre des anciens.
      • Galère à trois rangs de rames ou trirème.
    2. Navire long et de bas bord, qui allait ordinairement à rames et quelquefois à voiles avec des antennes, et dont on se servait beaucoup autrefois sur la Méditerranée.
      • Comme le vent tombe, les deux galères voguent à quartier, puis avant tout jusqu'à Sète, où elles entrent à l'aube... et n'en sortent pas de sitôt, […]. (André Zysberg, Les Galériens: vies et destins de 60 000 forçats sur les galères de France 1680-1748, Éditions du Seuil, 1991, page 361)
      • Le fait est que, bon an, mal an, Garrote avait eu le temps de parcourir sur les galères du roi la côte de Barbarie et les îles d'Orient, dévastant les terres des infidèles, pillant leurs caramousals et leurs navires de guerre. (Arturo Pérez-Reverte, Les Aventures du Capitaine Alatriste, vol.3 : Le Soleil de Breda, Seuil, 2013, chap.7)
  2. (Au pluriel) Peine que subissaient ceux qui étaient condamnés à ramer sur les galères, ou, après la disparition de ces navires, aux travaux forcés.
    • Condamné aux galères.
    • Envoyer aux galères.
  3. (Figuré) (familier) Lieu, état ou condition où l’on a beaucoup à travailler, à souffrir.
    • Après beaucoup de concessions, de galères, de travail et d'acharnement, elle s'essaie à l'animation à la télévision et se lance enfin seule en scène en 2013, on la découvre aussi au cinéma au générique du film "Alibi.com". (Odile Morain, Nawell Madani: "Le film 'C'est tout pour moi' raconte ma galère de douze ans !", culturebox.francetvinfo.fr, 26 octobre 2017)
    • Une matinée de galère pour les travailleurs nantais : si certains habitués du réseau Tan avaient pris leurs précautions, d'autres se sont retrouvées devant des lignes de bus bien vides en ce mardi matin. (Simon Auffret, Nantes : “Journée blanche” de la Tan, les usagers entre galère et soutien aux contrôleurs, france3-regions.francetvinfo.fr, 24 octobre 2017)
    • Tous hochent la tête. Les galères de l’emploi, ils connaissent, même si tous travaillent. (Stéphanie Maurice, La passion du tuning, Seuil, 2015, coll. Raconter la vie, p. 44-45.)
    • Qu’allait-il faire dans cette galère ? Pourquoi se mêlait-il de cette affaire ? Pourquoi se trouvait-il en pareille compagnie ?
  4. Autrefois, en Espagne, sorte de chariot pour voyager.
    • Vingt soldats entassés dans une galère suivaient le “correo real”. Une galère est une charrette non suspendue à deux ou quatre roues ; un filet de sparterie tient lieu de fond de planches. Cette description succincte vous fera juger de la position de ces malheureux, obligés de se tenir debout et de s’accrocher des mains aux ridelles pour ne pas tomber les uns sur les autres. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, chapitre XI ; Éditions Julliard, collection Littérature, Paris, 1964, p. 221)
  5. (Agriculture) Large et lourd râteau aux dents métalliques courbes, que l’on traînait pour ramasser le foin oublié après un premier ramassage.
    • Chaque jeune disposait d’un très large et lourd râteau qui portait bien son nom : la « galère » ! (Geneviève Biffiger, Foutue mémoire, éditions Publibook, 2006, page 43)
    • Avec l’aide de grands râteaux les « galaires » ou « galères », ils ratissent inlassablement chaque mètre carré de terre pour ramasser tous les brins d’herbe coupés. (N. Debize, La vie d’autrefois, La Salévienne, section du Plateau des Bornes, lesappey.fr, 19 juin 2016)
    • Tout cela se passait au siècle dernier, à une époque où même la Kiwa n'existait pas. Il y avait bien la galère; ce lourd râteau en fer de deux mètres de large qu’il fallait tirer. (Le Lac à la Dame, jeanmichel.guyon.free.fr)
  6. (Héraldique) Meuble représentant le navire du même nom dans les armoiries. Elle est généralement représentée de profil, proue orientée à dextre avec des voiles et parfois des rames quand elle est qualifié d’antique. Elle se blasonne comme n’importe quel navire. À rapprocher de bateau, drakkar, flobard, gabarot, navire, nef et vaisseau.
    • De gueules à une galère d’argent voguant sur une mer du même ; au chef d’argent chargé du mot « INDRE » de sable, qui est de la commune d’Indre de Loire-Atlantique voir illustration « armoiries avec une galère »

traductions
traductions
traductions
adjectif

galère \ɡa.lɛʁ\ invariable

  1. (familier) Pénible, difficile à supporter.
    • Bref, à ce rythme, la saison risque d’être au mieux longue, au pire galère. (L’erreur serait de se voiler la face, Vosges Matin, 27 octobre 2017)
    • Les bons de réduction, c’est sympa, mais c’est galère. Il faut les découper, les garder soigneusement, les renvoyer avec le bon ticket de caisse… (Pierre France, Une application pour en finir avec la galère des bons de réduction, rue89strasbourg.com, 26 octobre 2017)
forme fléchie

galère \ɡa.lɛʁ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de galérer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de galérer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de galérer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de galérer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de galérer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.068
Dictionnaire Français