galipette
étymologie
Probablement d’origine dialectale ; peut-être issu du mot calipette (« cabriole ») employé dans les villes de l’Ouest de la France (le Havre, Nantes…).
Félix Galipaux, écrivain du XIXe siècle, a écrit un livre intitulé Galipettes ; la forme actuelle du mot est peut-être liée à cela. On dit aussi que l’artiste Jean Galipeau est à l’origine de ce mot, ou de ses différents sens actuels.

nom

SingulierPluriel
galipettegalipettes

galipette \ɡa.li.pɛt\ féminin

  1. Cabriole, pirouette.
    • [...], et hop, d’une galipette j’étais dans mes draps qui sentaient bon la lessive, [...]. (Marie Cardinal, Les mots pour le dire, Livre de Poche, p. 85)
  2. (sport) (danse) Roulade.
  3. (analogie) Ébat amoureux. — Note: il est souvent employé au pluriel dans l’expression faire des galipettes.
    • Ma parole, s’ils se mariaient, leurs nanas ne l’auraient pas belle. Ce serait ou la grosse crise de neurasthénie, ou les galipettes avec un rigolo du quartier. (Frédéric Dard (San-Antonio), Le Secret de Polichinelle, Fleuve Noir, 1958, page 97)
    • A propos de con, à propos de cul... Venons-en au "SEX" ! Autrefois, on appelait ça le "café du pauvre", la partie de galipette. Même quand on tirait le diable par la queue, il y avait toujours un petit morceau de tarte aux poils ou de jambes en l'air à se mettre sous la dent. Ben au jour du jour d'aujourd'hui, aussi ça, y a même plus. (Yan Lindingre, « L'Édito : Sea, Sex and Sun », dans Fluide glacial, n° 446 août 2013)
  4. (cuisine) (rare) (Anjou) Gros champignon souvent cuisiné farci. (Note : ce champignon était ramassé le lundi, il était gros car avait poussé pendant tout le dimanche où personne ne cueillait de champignons, son nom vient du fait qu'a cause de sa taille, sa tête avait culbuté sur le côté, par la suite nom donné aux champignons malformés)).
    • Sur ce poids, il y a toujours 10 p.100 qui présentent toujours quelques altérations; c'est la galipette, payée moitié prix, soit 0 fr50 au lieu de 1fr le kilogramme. (Bulletin: Documents officiels, statistique, rapports, comptes rendus de missions en France et à l'étranger, volume 17, Imprimerie nationale, 1898)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.120
Dictionnaire Français