gambiller
étymologie
(1609) De gambayer (1540), de gambe, « jambe », qui a donné gambette, gambille (« jambe »).

verbe

gambiller \ɡɑ̃.bi.je\ intransitif conjugaison

  1. Remuer les jambes d’un côté et de l’autre, quand on les a pendantes.
    • Aux Eyrié, je gambillerais au bord du précipice en rêvant de fayots bouillis. (George R. R. Martin, Le Trône de fer, 1996, traduit par Jean Sola, 1998)
  2. (argot) Danser.
    • Sur une estrade, les musiciens, joyeux comme des pinsons, paraissaient s’amuser encore plus que ceux qu’ils faisaient gambiller. (Léo Malet, Les Eaux troubles de Javel, 1986)
    • Le premier tableau venait de se terminer et l’orchestre reprenait un motif entraînant pendant que le comique passait devant le taps d’avant-scène en gambillant et en faisant le clown. (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors (roman), ch. I, Série noire, Gallimard, 1956, p. 11)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français