gangrène
étymologie
Du latin gangraena (même sens), du grec ancien γάγγραινα. Anciennement prononcé \kɑ̃.ɡʁɛn\ (XVIIe siècle) [1].

nom

SingulierPluriel
gangrènegangrènes

gangrène \ɡɑ̃.ɡʁɛn\ féminin

  1. (Médecine) Mortification locale des tissus.
    • Gangrène gazeuse ou foudroyante, Complication de certaines plaies, surtout des plaies de guerre, caractérisée par la mortification des tissus et la production de gaz, dont la marche est rapide et aboutit souvent à la mort.
    • Il est très possible que cette compression violente ait causé la gangrène et que la patiente en soit morte. (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 135, 2012)
  2. (Figuré) Mal émanant des doctrines pernicieuses, de la corruption des mœurs.
    • Pour lui, il n’était de joli départ pour les frontières qu’après avoir nettoyé le pays de la gangrène réactionnaire qui rongeait les forces vives de la nation. (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 74.)

traductions
forme fléchie

gangrène \ɡɑ̃.ɡʁɛn\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de gangrener (ou gangréner).
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de gangrener (ou gangréner).
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de gangrener (ou gangréner).
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de gangrener (ou gangréner).
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de gangrener (ou gangréner).



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.050
Dictionnaire Français