gant
étymologie
De l’ancien français guant (Chanson de Roland), issu du frk want « moufle, mitaine », d’abord dans le vocabulaire militaire.

nom

SingulierPluriel
gantgants

gant \ɡɑ̃\ masculin

  1. (Habillement) Objet d’habillement, qui couvre la main et chaque doigt séparément.
    • Une vieille ordonnance pour la création des chevaliers du Bain mentionne entre autres parties du vêtement une paire de gants blancs suspendue à un lacet de soie. (La main et le gant, traduit d'un article de Frazer's Magazine, dans Le miroir des arts: feuille artistique des Pays-Bas, La Haye : Frères Belinfante, 1845,)
    • — Un gant de cardinal en soie rouge avec monogramme du Christ brodé or, xve siècle.
      — Une paire de gants de haut dignitaire ecclésiastique en tricot de fil avec monogramme du Christ et broderies or et soies de couleur. xvie siècle.
      (Union centrale des Beaux-arts appliqués : Quatrième exposition 1874: musée historique du costume, Paris : A. Chaix & Cie, 1874, p.11)
    • Les gants fourrés sont plus gros et plus chauds que les autres, parce qu'ils sont garnis au dedans de fourrures fines ou communes. (Philippe Macquer, Dictionnaire raisonné universel des arts et métiers, nouvelle édition remise en ordre par l'abbé Jaubert, Lyon : Amable Leroy, 1801, vol.2, page 113)
    • Dans « Remarques sur le rapport de D. Lagache », Lacan donne à penser le corps comme un gant que l'on pourrait retourner, ce qui donne à la peau cette réversibilité à partir des anneaux orificiels : […]. (Bernard Andrieu, La nouvelle philosophie du corps, Toulouse : éd. Erès, 2002, chap. 5)
  2. Objet qui protège la main.
    • Renaud leva ses bras maigres que les gants de six onces garnissaient comme deux paquets de pansement et sourit. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Les travailleurs chargés de l’oxycoupage et leurs aides découpent jour et nuit des plaques d’acier sans masques, vêtements, gants ou chaussures de protection. (Paul Bailey, L’impact dans le domaine social et du travail de la mondialisation dans le secteur de la fabrication du matériel de transport, Genève, Bureau International du Travail, 2000, page 154)
  3. (Héraldique) Meuble représentant le vêtement du même nom dans les armoiries. Il est généralement représenté en main droite, vu de dessus (pouce à dextre), avec un léger rabat au niveau du poignet pour éviter la confusion avec la main (autre meuble héraldique). À rapprocher de gantelet, main, dextrochère et senestrochère.
    • D’azur à une tour d’argent flanquée de deux gants d’or ; au franc quartier des villes de seconde classe qui est à dextre d’azur à un N d’or, surmonté d’une étoile rayonnante du même, qui est de la commune de Niort des Deux-Sèvres au Premier Empire voir illustration « armoiries avec 2 gants »

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.043
Dictionnaire Français