garage
étymologie
De garer, avec le suffixe -age.

nom

SingulierPluriel
garagegarages

garage \ɡa.ʁaʒ\ masculin

  1. (Construction) Bâtiment où l'on entrepose à l'abri des intempéries les véhicules de transport terrestres, maritimes ou aériens.
    • La place Kléber, du matin au soir, n'est plus qu'un garage ouvert où se parquent des centaines d'automobiles. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (ferro) Action de mettre des wagons à l’abri ou en réserve sur une partie de la voie ferrée disposée à cet effet.
    • Garage du train sur sa voie de garage.
  3. (Par extension) Action de mettre à l'abri tout type de véhicule de transport.
  4. (commerces) Entreprise ou lieu spécialisé dans le stockage, la vente, l'entretien, la réparation des véhicules automobiles, ou des utilitaires de transport.
    • Ainsi, il n'existait pas dans ce pays de réseau de concessionnaires automobiles, ni même de garages à proprement parler... car le parc automobile circulant était si faible que le métier de réparateur automobile ne s'était pas encore structuré. (Jean-Paul Tréguer, La révolution du Low cost: Les ressorts d'un succès, Dunod, 2014, chap.5)
  5. (marine) Action de faire entrer un bateau dans une gare maritime. On dit aussi garaie.
  6. (Musique) Genres de musiques (rock agressif, house, musique électronique) apparues aux États-Unis et en Grande-Bretagne de 1960 à 1990.
synonymes
traductions
traductions
  • anglais : garage
  • espagnol : taller masculin, vulcanizadora féminin (Mexique)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.024
Dictionnaire Français