gargariser
étymologie
Du latin gargarizare.

verbe

gargariser \ɡaʁ.ɡa.ʁi.ze\ pronominal réfléchi conjugaison (pronominal : s’gargariser)

  1. Laver la gorge avec de l’eau ou avec quelque autre liquide, en le faisant entrer le plus avant qu’il se peut et en le repoussant à diverses reprises pour s’empêcher de l’avaler.
    • Se gargariser la gorge. Le médecin m’ordonne de me gargariser.
    • Quand Mounet-Sully jouait Œdipe-Roi, avant le spectacle il se gargarisait les cordes vocales avec du bourgogne.(Jacques Charon, Moi, un comédien, 1975, éd. J’ai Lu, p. 124)
  2. (Figuré) Savourer ses propres propos avec vanité.
    • […] ; tout le jargon humanitaire dont les vénérables se gargarisent dans leurs tenues peut très bien être traduit en langage religieux et même chrétien; […]. (Mercure de France, vol.266, 1936, p.158)
    • La direction du Louvre a eu beau se gargariser, dans « Le Figaro » (15/6), d’un budget d’acquisition en belle hausse, le musée additionne des carottes et des navets, ajoutant à ses propres crédits les fonds versés par des donateurs, fonds dont le montant varie énormément selon le années. (Hervé Liffran, Le tableau pas très reluisant des « trésors nationaux », Le Canard Enchaîné, 19 juillet 2017, page 4)

traductions
  • anglais : gargle (se gargariser)
  • espagnol : gargarear



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français