gargouille
étymologie
De l’ancien français gargouille, gargoule « gorge, tuyau de descente », composé de garg- (cf. jargon), du latin tardif gargarizare, lui-même issu du grec ancien γαργαρίζειν, et de -goule voir gueule.

nom

SingulierPluriel
gargouillegargouilles

gargouille \ɡaʁ.ɡuj\ féminin

  1. (architecture) Partie d’une gouttière ou d’un tuyau par où l’eau tombe, et qui est souvent ornée d’une figure de dragon, de lion ou de quelque autre animal.
    • Les gargouilles qui existent encore à l’extérieur indiquent d’une manière certaine que le chemin de ronde supérieur était à ciel ouvert. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Elle levait les yeux sur le mur qu’ils longeaient, où des gargouilles s’avançaient comme des têtes effilées de serpents. (Out-el-Kouloub, Nazira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
  2. (Par extension) Ces figures mêmes.
    • Les gargouilles de Notre-Dame de Paris.
  3. (analogie) (arts) Canal ou tuyau destiné à l’écoulement des eaux.
  4. Conduit qui amène les produits de la combustion dans la cheminée d’un haut fourneau.

traductions
traductions
forme fléchie

gargouille \ɡaʁ.ɡuj\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de gargouiller.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de gargouiller.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de gargouiller.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de gargouiller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de gargouiller.

Gargouille
étymologie
De gargouille.

nom propre

Gargouille \ɡaʁ.ɡuj\ féminin singulier

  1. Nom d’un dragon de Rouen qui provoquait des inondations.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français