geai
étymologie
Du bas latin gaius (même sens) d’origine discutée ; probablement tiré de l'anthroponyme Gaius, très courant à Rome. Cet oiseau est fréquemment désigné, également dans d'autres langues, par des noms d'homme voir pierrot « moineau ; geai apprivoisé » et perroquet.

nom

SingulierPluriel
geaigeais

geai \ʒɛ\ masculin

  1. (ornithol) Une des espèces d’oiseaux passereaux, de taille moyenne, souvent au plumage coloré et bruyants, entre autres (en France) le geai des chênes.
    • Le geai se rapproche du perroquet par sa faculté d’imiter les sons.
    • ''Un paon muait ; un Geai prit son plumage ;/>Puis après se l'accommoda ;/>Puis parmi d'autres Paons tout fier se panada,/>Croyant être un beau personnage. (Jean de La Fontaine, Fables de La Fontaine'', Livre quatrième, IX « Le Geai paré des plumes du Paon », Librairie Générale Française, coll. « Le Livre de Poche / Classiques », 2002, pages 144-145)

    • Qui n’aime, aux jours de la canicule dans les bois, lorsque les geais criards se disputent la ramée et l’ombre, un lit de mousse et la feuille à l’envers du chêne ? (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.026
Dictionnaire Français