glaise
étymologie
De l'ancien français gloise, gleise, du gaulois glisa, déduit du gallo-romain glisomargā (« marne d'argile »).

nom

SingulierPluriel
glaiseglaises

glaise \ɡlɛz\ féminin

  1. Sorte de terre grasse et compacte que l’eau ne pénètre pas et dont on se sert pour faire de la poterie, pour amender des terrains ou, en sculpture, pour modeler une ébauche de buste, de statue.
    • Un système de crochets et de cordes est aménagé à la partie inférieure du couvercle et sur la paroi interne du tonneau pour y déposer les objets à stériliser ou à déverminiser ; on bouche les interstices avec de la glaise, du feutre mouillé ou des chiffons mouillés. (André Tournade, La pratique de l’hygiène en campagne, 1918, page 96)
  2. Glaie.

adjectif

SingulierPluriel
glaiseglaises

glaise \ɡlɛz\ féminin

  1. (adjectivement) Qualifie une telle terre.
    • Terre glaise.
forme fléchie

glaise \ɡlɛz\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de glaiser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de glaiser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de glaiser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de glaiser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de glaiser.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français