globule rouge
étymologie
De globule et de rouge pour sa couleur, par opposition au globule blanc.

locution nominale


globule rouge \ɡlɔ.byl ʁuʒ\ masculin

  1. (physiologie) Cellule du sang en forme de disque biconcave chez les mammifères, ovales chez les oiseaux, sans noyau chez l’être humain, contenant de l’hémoglobine qui lui donne sa couleur rouge, et qui charge de l’oxygène (O2) des poumons pour le livrer aux cellules des organes ; elle récupère en même temps leur gaz carbonique (CO2) et leurs autres déchets pour les évacuer.
    • Chez l’homme, les globules rouges sont discoïdes ; leur dimension est de 7 à 8 μm ; ils sont constitués par une trame (stroma) de nature protéique, qui est imprégnée d’une matière colorante rouge : l’hémoglobine. (Cousin & Serres, ''Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
    • Devant ces processus, tout parasitologue évoque la pénétration d'un mérozoïte de Plasmodium dans un globule rouge, ou celle d'une cercaire de schistosome dans le tégument d'un vertébré quelconque. (Claude Combes, Interactions durables: écologie et évolution du parasitisme, Éditions Masson, 1995, p. 161)
    • Ce sont les globules rouges qui colorent le sang en rouge […] Lorsqu’ils sont remplis d’oxygène, après avoir traversé les poumons, ils sont de couleur rouge vif. Lorsqu’ils ont cédé leur oxygène à l’organisme, ils sont de couleur rouge sombre. (Bill Forse, Christian Meyer, et al., [http://books.google.fr/books?id=hrXXP8uYo3oC&dq=isbn:0333588991 Que faire sans vétérinaire ?], Cirad / CTA / Kathala, 2002, page 40)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français