globuline
étymologie
(XIXe siècle) Composé de globule et du suffixe -ine.

nom

SingulierPluriel
globulineglobulines

globuline \ɡlɔ.by.lin\ féminin

  1. (biologie) Protéine sérique de plus grande taille, de poids moléculaire plus élevé et plus soluble dans l’eau que l’albumine.
    • La globuline est insoluble dans une dissolution saline, contenant de l’albumine, mais elle est soluble dans l’eau pure. (Jöns Jakob Berzelius, Traité de chimie, 1838)
    • Les globulines sont insolubles dans l'eau, solubles dans une solution de chlorure de sodium à 1 p. 10, précipitée par un excès de chlorure de sodium et par le sulfate de magnésium. (Cousin & Serres, ''Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
    • Les niveaux d’albumine et de globuline étaient plus élevés dans les variétés de mil chandelle que dans le sorgho, tandis que la quantité de prolamine à structure réticulaire, bêta-prolamine, était plus grande dans le sorgho que dans le mil chandelle. (FAO, Le sorgho et les mils dans la nutrition humaine, 1995)
    • Les protéines du blanc d’œuf sont réputées pour leurs propriétés foisonnantes (ovalbumine) et stabilisantes de mousse (ovomucine, globuline et lysozyme). (Nathalie Nathier-Dufour, Les œufs et les ovoproduits, Éditions Educagri, 2005, p. 39)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français