gonflement
étymologie
Dérivé de gonfler avec le suffixe nominal -ment#fr-suf-2|-ment.

nom

SingulierPluriel
gonflementgonflements

gonflement \ɡɔ̃.flə.mɑ̃\ masculin

  1. État de ce qui est gonflé.
    • L’inflammation consécutive peut en même temps, déterminer le gonflement des ganglions sous-glossiens. (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • La proportion nécessaire pour empêcher le gonflement dépend de la nature de la houille, du degré de finesse du poussier, du degré de finesse de l’infusible, de la densité apparente du mélange et de la loi de chauffage. (La Vie technique et industrielle, 1926, vol.8, p.237)
    • Ce soir là elle se fit douce et souriante, docile, […]. Et c'est au maximum de la turgescence, alors que le gonflement emplissait ses lèvres, qu'elle planta violemment ses incisives dans le sexe de son prédateur. (Marko Goldschmidt, Rendez-vous, dans Alexia , part. 2 de : Je suis curieuse: Nouvelles, Éditions Edilivre, 2016, p. 98)
  2. (Figuré) Augmentation.
    • Le gonflement des prix.
    • Le gonflement des effectifs.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français