goudronné
étymologie
De goudron.

adjectif

SingulierPluriel
Masculingoudronné
\ɡu.dʁɔ.ne\
goudronnés
\ɡu.dʁɔ.ne\
Féminingoudronnée
\ɡu.dʁɔ.ne\
goudronnées
\ɡu.dʁɔ.ne\

goudronné masculin

  1. Qui est recouvert de goudron.
    • L’immense radeau, couvert d’un toit goudronné que supportent des colonnes de bois, est relié à l’île charmante de Croissy par deux passerelles […] (, La femme de Paul, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 221.)
    • […] ; auprès d'elles, s’élève encore un cajibi boche, de bouleau non équarri et de papier goudronné.... Tout cela est triste, mortellement triste… (Capitaine Humbert, La division Barbot, éd. Hachette, 1919, p. 150)
    • L’usine […] était également outillée pour transformer le papier d’emballage en papier goudronné, entoilé, armé, huilé et paraffiné, à usage industriel. (Yannick Holtzer, Les Papeteries Mougeot : paysages et impacts d’une industrie située en milieu rural, Journées d’études vosgiennes, 2005)
    • Les hommes entrèrent dans la salorge où l’on servait du café sur le fond goudronné d’une ancienne barque de pêche devenue table. (Jean-Paul Delessard, La Vie d’Elsa, Mon Petit Éditeur, 2016, p. 308)
  2. (analogie) Qui est couvert d’asphalte, de bitume ou de l’un de ses composés.
    • Avant 1987, la route pavée en provenance de Stephenville s'arrêtait à Lourdes, tandis que ses prolongements vers La Grand’Terre au sud et L’Anse-à-Canards au nord n'étaient que des chemins de terre, parfois goudronnés, toujours pleins d'ornières. (Gary Reginald Butler, Histoire et traditions orales des Franco-Acadiens de Terre-Neuve, Québec : Éditions du Septentrion, 1995, p. 46)
  3. (Figuré) Très sombre, comme tanné.
    • Ses pieds sont des cornes dures, écaillées, ses mains des battoirs raboteux, sa peau goudronnée et nuancée de mille plaies et trouée de mille crevasses. (Jacques Arago, Souvenirs d’un aveugle : Voyage autour du monde, Tome premier, Hortet et Ozanne, Paris, 1839, p. 60 ↗)
    • C’était un vieux marin, basané, goudronné, qui avait doublé trois fois le cap Horn et neuf fois le cap de Bonne-Espérance, et qui avait horreur de la terre autant que les chats ont horreur de l’eau froide. (Alfred Assollant, Aventures merveilleuses mais authentiques du capitaine Corcoran, Deuxième partie, 1867 ; 9e édition, Librairie Hachette et Cie, Paris, 1898, ch. I, [http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64596d/f11.image p. 5])
forme fléchie

goudronné \ɡu.dʁɔ.ne\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe goudronner.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français