gousse
étymologie
(Sens 1 et 2) (1538) De l'ancien français gosse de même origine que le suivant.
(Sens 3) (1865) De l'Provençal ancien gossa ; ou peut-être dérivé de gouge (sens 6).

nom

SingulierPluriel
goussegousses

gousse \ɡus\ féminin

  1. (botanique) Fruit sec, dépourvu de cloison, à deux valves, garnies chacune d’une rangée de graines, et avec deux fentes de déhiscence (mot utilisé notamment pour les fruits des légumineuses).
    • Une expérience faite avec Phaseolus vulgaris et Phaseolus nanus L. donna un résultat tout à fait concordant. Ph. nanus a, en plus de sa tige naine, des gousses vertes uniformément renflées ; par contre, Ph. vulgaris a une tige de 10 à 12 pieds et des gousses jaunes et étranglées à la maturité. (Gregor Mendel, Recherches sur des hybrides végétaux, traduction de l’allemand par Albert Chappelier parue en 1907 dans le Bulletin Scientifique de la France et de la Belgique, tome 41, 1907, pages 371-419)
  2. (analogie) Ce qui est en forme de gousse.
    1. (En particulier) Caïeu d’un ail.
      • Ce qu’on appelle eau bouillie, à Tarascon, c’est quelques tranches de pain noyées dans de l’eau chaude, avec une gousse d’ail, un peu de thym, un brin de laurier. (Alphonse Daudet, Tartarin de Tarascon, 1872)
      • Accrocher à la chemise des enfants près du nombril un petit sac de tissu avec des gousses d’ail pour chasser les vers. (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, page 29.)
    2. (En particulier) Capsule de vanille.
      • Cet agri­culteur soucieux de perpétuer la tradition artisanale d'une cueillette gousse après gousse doit désormais composer avec l'arrivée de grossistes venus de Chine, qui imposent de nouvelles méthodes de récolte et de stockage sous vide, et font primer la quantité sur la qualité, tirant les tarifs vers le bas. ([http://television.telerama.fr/tele/documentaire/les-dessous-de-la-mondialisation,9742820,emission83928460.php Madagascar, une vanille chinoise], Télérama, 11 octobre 2014)
      • Pour des mariages épicés, il est intéressant de s’en remettre aux graines issues d’une gousse de vanille ou de capsules de cardamome, ou de se tourner vers le gingembre râpé.(Les pommes comptent pas pour des prunes ↗ par Stéphanie Noblet M le Magazine le 11 octobre 2016)
    3. Petite masse métallique, fendue partiellement, qu’on écrase pour pincer un fil
      • Gousse de plomb, Petite masse de plomb qui sert à fixer les filets de pêche.
    4. (architecture) Type d'ornement feuillagé composé de trois feuilles courbes et minces.
  3. (argot) (vulgaire) Lesbienne.
    • Si le rôle de l’amant est tenu par une femme travestie, ne le hurlez pas à travers le théâtre : « Sale gousse ! Rince ta langue ! Ousqu’est ton godmiché ? » et d’autres phrases impertinentes que le public n’entendrait pas sans protestations. (Pierre Louÿs, Manuel de civilité pour les petites filles à l’usage des maisons d’éducation, 1926.)
    • Le plus beau con de la famille, c’est le sien ; et je mouille pour elle quand elle ôte sa chemise, moi qui ne suis pas gousse, moi qui aime la queue. (Pierre Louÿs, Trois filles de leur mère, René Bonnel, Paris, 1926, chapitre II)

traductions
traductions
traductions
forme fléchie

gousse \ɡus\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de gousser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de gousser.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de gousser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de gousser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de gousser.

Gousse
nom propre

Gousse

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département des Landes.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.011
Dictionnaire Français