grand mât
étymologie
 Composé de grand et de mât.

locution nominale


grand mât \ɡʁɑ̃ mɑ\ masculin

  1. (marine) (vieux) Mât principal d'un navire à voile.
    • On peut encore y voir pour motif que les voiles du mât de misaine font canarder; elles sont plus petites que celles du grand mât à la vérité, mais leur éloignement du centre du tangage leur donne beaucoup de puissance. (Pierre-Marie-Joseph de Bonnefoux, Séances nautiques ou exposé des diverses manœuvres du vaisseau, Paris : chez Bachelier, 1824, p. 89)
    • Les plus figés contemplaient de préférence, avec un sourire sombre et arrêté, les tonneaux pleins de piastres déposés au pied du grand mât. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Dans les grands bâtimens on nomme gaillard, les deux portions du troisième pont qui ne sont bordées (planchées) que de l’arrière, depuis le couronnement jusqu’au grand mât, ce qui forme le gaillard d’arrière; […]. (Jean-Baptiste-Philibert Willaumez, Dictionnaire de marine, 3e éd., 1831, page 302)
    • Quelques jours après, le brick perdit son grand mât et son gouvernail pendant un grain. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 419 de l’éd. de 1921)
    • Le roi n'eût jamais souffert qu'un pavillon, autre que le sien, flottât à une corne d'artimon ou au sommet du grand mât ; […]. (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux, Édouard Champion, 1929, p.53)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français