gravelle
étymologie
Apparenté à gravier, de grava (« grève ») et -elle.

nom


gravelle \ɡʁa.vɛl\ ou \ɡʀa.vɛl\ féminin

  1. (Médecine) (Désuet) Affection caractérisée par la formation dans les reins ou dans l’urine de concrétions plus ou moins grosses, analogues à de petites pierres de la taille de grains de gravier.
    • On sait que Napoléon III venait à Vichy pour soigner de la gravelle. (Louis Caillon, Guide du malade à Vichy, Tunis, 1929, page 52.)
    • Pour moi, être sujet à la gravelle et devoir pour cela m’abstenir de manger des huîtres, cela fait deux maux au lieu d’un ! (Montaigne, Essais Livre III, chapitre 13, § 55. Traduction de Guy de Pernon)
  2. Lie de vin passée.
  3. Marc séparé de la lie du vinaigre.
  4. (Québec) (familier) Ensemble de petit cailloux qui recouvrent une chaussée, d’un terrain, d’une allée, etc. ; petit gravier, gravillon.
    • Un chemin en gravelle.
    • voir les souliers remplis de gravelle.
synonymes forme fléchie

gravelle \ɡʁa.vɛl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de graveler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de graveler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de graveler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de graveler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de graveler.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français