grenade
étymologie
Du latin granatus.

nom

SingulierPluriel
grenadegrenades

grenade \ɡʁə.nad\ féminin

  1. (fruits) Fruit du grenadier, grosse baie ronde, de la taille d’une grosse orange, à écorce dure et coriace, de couleur rouge ou jaune-beige, qui renferme dans des loges délimitées par des cloisons épaisses, de nombreux pépins de couleur rose-saumon à rouge rubis, d’une forme caractéristique en gemme de rubis, et dont seul l'arille qui entoure chacun d'eux est comestible.
    • Le petit Chose se lève, rouge comme un pépin de grenade, et s’incline avec modestie. (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 77)
    • Des filles bronzées, hibiscus sur l’oreille, portaient fièrement leurs seins gonflés comme des grenades où perlait la rosée. (Christophe Carlier, [http://www.sergesafranediteur.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=410:l-euphorie-des-places-de-marche-christophe-carlier L’Euphorie des places de marchés], Serge Safran Éditeur ↗, Paris, 2013, p. 21)
    • Elle rappelait ainsi, plus encore qu’il ne le trouvait d’habitude, les figures de femmes du peintre de la Primavera. Elle avait en ce moment leur visage abattu et navré qui semble succomber sous le poids d’une douleur trop lourde pour elles, simplement quand elles laissent l’enfant Jésus jouer avec une grenade ou regardent Moïse verser de l’eau dans une auge. (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, pages 121-122)
  2. (Par analogie de forme)
    1. (armes) Arme de jet explosive composée de deux parties, la goupille et un dispositif (bombe) explosif qui détone suite à la soustraction de la goupille et explose après quelques secondes.
      • Le crépitement de la fusillade amena rapidement sur les lieux le Preussen et le Kiel, qui, avec quelques grenades à main, détruisirent toutes les habitations dans un rayon d’un mille. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 236 de l’éd. de 1921)
      • Ce fut la vraie guerre, je connus avec mon équipage les longues alertes, le survol incessant des « Marauders » de l'U.S. Navy, à qui rien n'échappait, sous le marmitage des grenades sous-marines que nous envoyaient en grappes serrées les destroyers des flottes de surface. (Sylvio Sereno, Latitude 9°-S, Éditions du Faucon Noir, 1956, page 10)
    2. Ornement de l’uniforme des pompiers et des sapeurs, qui représente une grenade enflammée.
    3. (architecture) (ornement) Motif d’ornement architectural représentant une grenade enflammée.
  3. (Héraldique)
    1. Meuble représentant le fruit du même nom dans les armoiries. Elle est généralement représentée sous la forme d'une coque avec un orifice oblong laissant voir les fruits. Elle est également souvent tigée et feuillée.
      • Écartelé d’argent et de gueules : au 1er au lion d’azur, au 2e à la fleur de lis d’or, au 3e au fruit de grenade tigé et feuillé d’or, ouvert du champ, au 4e au tourteau d’azur, qui est d’Ecalles-Alix de Seine-Maritime voir illustration « armoiries avec une grenade »
    2. Meuble représentant l’arme du même nom dans les armoiries. Elle est généralement stylisée sous la forme d'une sphère qui explose. Elle souvent confondue avec la bombe.
      • D’or à la grenade d’azur à dextre et au sapin arraché de sinople à senestre ; au chef-pal de gueules chargé d’une crosse d’or accostée en chef d’un cristal de neige d’argent et à senestre d’une colombe en vol du même, qui est de Nompatelize des Vosges voir illustration « armoiries avec une grenade explosée »
synonymes
Fruit du grenadier
Arme de jet explosive

traductions
traductions
forme fléchie

grenade \ɡʁə.nad\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de grenader.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de grenader.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de grenader.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de grenader.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de grenader.

Grenade
étymologie
(Nom propre 1) De l’espagnol Granada (la ville de Grenade).
(Nom propre 2) Du latin granata, sous-entendant terra : « terre riche en grains ».

nom propre

Grenade \ɡʁə.nad\

  1. (Géographie) Île des Antilles.
    • Ce sacrifice collectif préfigure la fin des Indiens caraïbes à Grenade. (Frédéric Morizot, Grenade, épices et poudre : une épopée caraïbe, 1988)
    • Si son père n’avait pas emmené David Friedman, encore adolescent, en vacances à Grenade dans les Caraïbes, il est probable que jamais The Grenada Chocolate Company ne serait née. (Valentine Tibère, 101 chocolats à découvrir, 2014)
    • Les tentatives faites à la Grenade, à la Dominique et à Saint-Vincent, quoique suivies de succès temporaires, finirent par échouer ; mais dans la dernière, les Caraïbes révoltés se maintinrent dans leurs limites. (John Aikin, Annales du règne de Georges III, roi d’Angleterre, traduction de M. ‎Eyriès, 1820)
    • En Grenade, les Jacobins des Antilles trouvent du répondant chez les libres de couleur qui sont à 83 % de culture française. (Anne Pérotin-Dumon, « Les Jacobins des Antilles, ou l’esprit de liberté dans les Îles-du-Vent », page 275-304 in Revue d’histoire moderne et contemporaine, [http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54588759 tome 35] (avril-juin 1988), [http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54588759/f135.item page 293])
  2. (pays) État des Antilles situé au nord de Trinité-et-Tobago.
  3. (histoire) Royaume de Grenade : Dernière terre mauresque en Espagne.
  4. (Géographie) Commune et ville d’Espagne, chef-lieu de la province du même nom.
    • Au bout de nos fatigues, nous avions en perspective Grenade et l’Alhambra, le rêve de tout poète ; Grenade, dont le nom seul fait éclater en formules admiratives et danser sur un pied le bourgeois le plus épais, le plus électeur et le plus caporal de la garde civique. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Ce mélange d’eau, de neige et de feu, fait de Grenade un climat sans pareil au monde, un véritable paradis terrestre, et, sans que nous soyons More, l’on peut, lorsque nous avons l’air absorbé dans une mélancolie profonde, nous appliquer le dicton arabe : Il pense à Grenade. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
  5. (provinces) province#fr|Province d’Espagne située dans la communauté autonome d’Andalousie.

traductions
traductions
nom propre

Grenade \ɡʁə.nad\ féminin

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département de la Haute-Garonne.
  2. (Géographie) Ancien nom de la commune française Grenade-sur-l’Adour.
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français