gros mot
étymologie
 Composé de gros (« grossier ») et de mot.

locution nominale


gros mot \ɡʁo mo\ masculin

  1. (linguistique) Mot considéré comme vulgaire, grossier.
    • Il se bornait à des recommandations anodines et à des conseils mitigés : […] ; ne dites donc pas de gros mots devant les enfants, ils ont bien le temps de les apprendre tout seuls. (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • ''– Moi, avant de fixer la date de mes fiançailles avec Rose, je lui ai fait ma cour pendant plus de sept mois !/>– Sept mois et vingt et un jours ! » s’écria la tante Rose./>Puis elle rougit brusquement et baissa les yeux, comme si elle avait dit un gros mot. (Marcel Pagnol, Le temps des secrets'', 1960, collection Le Livre de Poche, pages 154-155)

    • À votre âge, et quand on porte votre nom, madame, les gros mots ne peuvent être que des citations ! (Michel Audiard et Félicien Marceau, dialogues du film Le Corps de mon ennemi, d’Henri Verneuil, 1976)
  2. Mot emphatique, mot savant.
    • J’admets très bien que ruiné, dépouillé, raclé, jusqu’à l’os, et légalement désarmé contre les prêteurs et les rapaces, on se fasse justice soi-même. — Par l’assassinat? — Voilà un gros mot. Disons par le meurtre. (Claude Farrère, L'Homme qui assassina, 1907)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français