gueules
étymologie
Certains auteurs, comme Jouffroy d’Eschavannes, voient l’origine du mot dans un mot d’origine persane gul ou ghiul, qui désigne un rose pâle. L’étymologie est douteuse, et le rapprochement lointain, alors que le mot « gueules » était couramment utilisé dans le vocabulaire des teinturiers pour désigner la gorge de petits mustélidés (fouine, martre), et par extension, les fourrures faites à partir de celles-ci. Le mot est même utilisé dans le langage courant, témoin cette lettre de Bernard de Clairvaux à l’archevêque de Sens (Sur la conduite des évêques) parlant de « fourrures de gueules » dont se parent les évêques.
D’autres notent que, copiant l’usage romain de la toge prétexte, c’est la bordure, le collet (la gorge donc) des pelleteries qui est teinte en rouge au Moyen Âge.
D’autres, encore, voient, dans ce mot, la contraction du latin conchyliumpourpre »).

nom

gueules \ɡœl\ masculin, invariable

  1. (Héraldique) Émail servant à décrire la couleur rouge d’un élément des armoiries : écu, partition, pièce, meuble, etc.
    • De gueules à la hache franque d’argent, couronnée d’or et accostée de deux épées hautes d’argent garnies d’or, qui est de Nibas de la Somme. voir illustration « écu de gueules »
forme fléchie

SingulierPluriel
gueulegueules

gueules \ɡœl\

  1. Pluriel de gueule.
forme fléchie

gueules \ɡœl\

  1. Deuxième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe gueuler.
  2. Deuxième personne du singulier du subjonctif présent du verbe gueuler.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français