guitoune
étymologie
De l’arabe maghrébin قيطون, gitun (ou gayton) qui signifie tente. Au Maghreb le ق est parfois prononcé /ɡ/.

nom

SingulierPluriel
guitouneguitounes

guitoune \ɡi.tun\ féminin

  1. (familier) Tente.
    • On avait une petite guitoune qui prenait l’eau au moindre orage.
    • Crier un ordre empoisonnant qui va réveiller dans les guitounes une indignation tonique, ça vous remet d’équerre, ça vous essore le cerveau ! (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 13.)
  2. (familier) (Par extension) Abri sommaire, baraque.
    • On s’était habitué au train, comme on s’habitue à une guitoune. Je commençais à croire que, lorsque la guerre serait finie, je continuerais à ouvrir les portes, à la maison, en les faisant glisser de côté. (Alexandre Tchakovski, C’était à Léningrad, traduit du russe par Julia et Georges Soria, 1951)
    • Mon père avait construit au fond du jardin une guitoune en planches pour les poules et les lapins.
  3. (familier) (Argot militaire) (Argot poilu) Abri de tranchée.
    • Mon cher petit, aujourd’hui encore nous avons fait dix-huit kilomètres et nous avons creusé des tranchées et aménagé des guitounes dans les dites tranchées. (Henri Barbusse, Lettre du 11 mars 1915, à sa femme, éditée en 1937)
    • Tout à l’heure, je suis descendu, plié en deux, dans notre guitoune, petite cave basse, sentant le moisi et l’humidité. (Henri Barbusse, Le feu - Journal d’une escouade, 1916)
    • Tu vois c'est pas terrible. Ce qui l'est le plus, c'est que je suis mal logé. La guitoune où j'habite, c'est comme qui dirait une cave. Il va donc sans dire que j'ai l'eau à tous les étages, quand il pleut surtout...(Lazare Sainéan, L'argot des tranchées, éd. Banquises & comètes, 2015, p. 58)
    • Hier, il y a un obus qui a dû entrer dans une guitoune, car le sac à Fritz est accroché pantelant au haut d'un chêne. S'il était couché, la tête dessus, il a été capable de la perdre.(Lazare Sainéan, [https://numelyo.bm-lyon.fr/f_view/BML:BML_00GOO0100137001104499483/IMG00000106 L'argot des tranchées], E. de Boccard, 1915, p. 100)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français