hâtif
étymologie
De l’ancien français hastif, du frk .

adjectif

SingulierPluriel
Masculinhâtifhâtifs
Fémininhâtivehâtives

hâtif (h aspiré)\ɑ.tif\

  1. Qui devance le temps, en parlant de ce qui est susceptible d’accroissement.
    • Croissance hâtive.
    • Esprit hâtif.
    • La puberté est toujours plus hâtive chez les peuples policés. (Jean-Jacques Rousseau, Ém. IV.)
  2. Qui est en avance.
    • Fruit hâtif.
    • On avait signalé de hâtifs passages de hérons au-dessus des bois de Meudon. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  3. Qui produit avant le temps.
    • Terrain hâtif.
    • Il y a des arbres hâtifs dans le jardin de notre époux. (Jacques-Bénigne Bossuet, 1er serm. Assompt. 2.)
    • Un printemps doux et, par conséquent, une année hâtive, toujours favorable à la vigne et à la qualité de son fruit. (Georges Louis Leclerc, Ois. t. XII, p. 133.)
  4. (jardi) (viticulture) (arboriculture) Qui se développent plus tôt que l’espèce, en parlant de variétés de plantes, de fruits ou de fleurs.
    • Heureusement tous les cossons n'étaient pas partis. Il y a des cépages peu hâtifs qui prudemment n’ont pas « débourré » — et, chose remarquable, ce ne sont pas ceux dits « du pays » qu'on s'obstine, aveuglément, à recommander. (Revue de viticulture, volume 19, 1903, p. 527)
  5. (rare) Qui hâte.
    • Les fouets hâtifs sont déployés. (Jean-Baptiste Rousseau, dans le Dict. de BESCHERELLE.)
synonymes antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.037
Dictionnaire Français