hélium
étymologie
De l’anglais helium, construit d’après le grec ancien ἥλιος, hếliosSoleil »), avec le suffixe -ium. Le mot est proposé, en 1868, par deux Britanniques, l’astronome Joseph Norman Lockyer et le chimiste Edward Frankland après l’éclipse solaire qui permit la découverte de l’hélium à l’aide d’une analyse spectroscopique de la lumière du Soleil. Le suffixe -ium a été utilisé sur le modèle de selenium, tellurium.
Le mot français est attesté pour la première fois le 21 août 1873 dans le Journal officiel de la République française.

nom

hélium (h muet)\e.ljɔm\ masculin singulier (Indénombrable)

  1. (Chimie) (Indénombrable) Élément chimique de numéro atomique 2 et de symbole He qui fait partie des gaz rares.
    • L’hélium est l’élément le plus abondant dans l’univers après l’hydrogène.
  2. (chimie) (Indénombrable) Gaz noble incolore, inodore, insipide et ininflammable, composé du corps simple de l’hélium (He). Il est en outre très léger et en pratique chimiquement inerte.
    • L’hélium est utilisé pour gonfler les dirigeables.


      hélium (h muet)\e.ljɔm\ masculin

  3. (rare) (Chimie) Atome d’hélium. S’il s’agit de noyaux sans leur escorte d’électrons, on parlera plutôt d’hélions.
    • Le détecteur est capable de réagir à une concentration aussi faible que dix héliums par mètre cube.

traductions
Hélium
nom propre

Hélium \e.ljɔm\ féminin invariable

  1. (litt) Puissante cité-état de Barsoom, la Mars fictive d’Edgar Rice Burroughs.
    • Ma Dejah Thoris était-elle vivante, ou son beau corps gisait-il dans la mort […] dans la cour intérieure du palais de Tardos Mors, le jeddak d’Hélium ? (Roger Tailleur, « La Jetée », in Viv(r)e le cinéma, Institut Lumière, 1997)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.013
Dictionnaire Français