hôtellerie
étymologie
 Composé de hôtel et de -erie. (ca. 1180) hostelerie.

nom

SingulierPluriel
hôtelleriehôtelleries

hôtellerie \o.tɛl.ʁi\ féminin

  1. (vieilli) Maison où les voyageurs et les passants sont logés et nourris pour leur argent.
    • C’était dans ces riantes hôtelleries, préparées par le Grand Esprit, que nous nous reposions à l’ombre. (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
    • […], puis, ayant demandé à quelle hôtellerie se réunissaient plus particulièrement les archers, et, ayant appris que c’était au Héron-d’Or, il se dirigea vers cette auberge, […]. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Ce jeune gentilhomme, […] jetant un regard assez dédaigneux sur les nombreuses hôtelleries qui étalaient à sa droite et à sa gauche leurs pittoresques enseignes, laissa pénétrer son cheval tout fumant jusqu’au cœur de la ville, […]. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre IV)
    • De sur mon cheval gris, à Paris je vous mène dans une hôtellerie. (Les Charbonnier de l'enfer, Dans la ville de Paris'', 1996)
  2. (Par extension) Restaurant à la mode.
  3. (En particulier) (histoire) Corps de logis destiné à recevoir les étrangers, dans les grandes abbayes.
    • Et les conditions imposées à ces pèlerinages étaient telles, qu’elles eussent dû décourager les volontés les plus tenaces. Avant d’atteindre l’hôtellerie perchée près de l’église, il faut, pendant des heures, subir les roulements paresseux des trains, endurer des changements répétés de lignes, supporter des journées de diligences, […]. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  4. (Économie) Milieu professionnel des hôtels.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français