haltère
étymologie
Du latin halteres emprunté au grec ancien ἁλτῆρες.
Le mot est issu d’une racine indoeuropéenne sel- (« sauter ») dont est issu le grec ancien ἁλτικός, haltikos (« qui se fait par sauts ») et le latin saltare.

nom

SingulierPluriel
haltèrehaltères

haltère \al.tɛʁ\ masculin

  1. Balancier, masse de pierre ou de plomb dont on se sert pour faire le contrepoids dans les exercices gymnastiques, comme en dansant sur la corde.
    • L’exercice des haltères.
    • Le baron surprit aussi le regard sarcastique que M. Élie jetait sur un petit haltère de trois kilos, posé dans un coin de la chambre, et que M. Octave soulevait chaque matin trois ou quatre fois. (Montherlant, Célibataires, 1934, page 861)
  2. (musculation) Masses pesantes dont on se sert pour développer la force musculaire dans les exercices de musculation.
    • Pour nous, l’ouvreur sera Ludo ! Ludo, c'est une marmule de 110 kg, un ancien champion de France de force athlétique. Les haltères, il s'en sert pour jongler ! (Philippe B., avec Jean-Luc Riva, GIGN : confessions d'un OPS, Éditions Nimrod, 2019, chap. 48)
  3. (Par extension) Exercice avec cet instrument.
    • Faire des haltères.
  4. (physique) Deux masses fixes et ponctuelles ou assimilables comme telles.
    • On décide d’approximer le problème du satellite par le problème de l’haltère : On cherche l’haltère dont le champ se rapproche le plus de celui de la Terre décrite sous les hypothèses de la question A.
  5. (Mécanique) Objet en forme d'haltère.
    • Il y a trois types d’éprouvettes : les éprouvettes de traction perpendiculaire (IB), les éprouvettes de traction en température (en haltères) et les éprouvettes de flexion en température.
synonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français