hamac
étymologie
Première publication tirée de l’italien amache (1525), lui-même emprunté au tnq de l’île Hispaniola (Haïti), par l’intermédiaire de l’espagnol hamaca (1519).

nom


hamac (h aspiré)\a.mak\ masculin

  1. Lit formé d’un morceau de toile ou d’un filet, suspendu horizontalement à deux points fixes par ses extrémités, de manière à pouvoir se balancer, dormir ou se reposer.
    • Un cadre pendu au plafond par quatre cordes, garni de quelques poignées de paille et d’un matelas des plus minces, allait me servir de hamac. (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
    • […] elle avait aperçu quelques vêtements jetés en désordre dans un hamac et pendant au-dehors. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • J’avais vu des hamacs, dans des illustrations de Jules Verne ; ils étaient faits de toile rude, et suspendus sous le pont d’un navire par des crochets de fer. J’avais compris que l’inventeur de ces lits, mollement balancés par la houle, avait eu pour but de bercer les petits matelots, pour faire entrer leur mère dans leurs rêves. (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 107)
    • Le hamac que j’avais sous les yeux était digne d’un amiral. C’était un vaste filet de soie mordorée, accroché à deux baguettes en bois de meuble, et garni de coussins d’un rouge brillant. Il était tendu entre deux acacias, dans une ombre bleue grêlée de grains de soleil que la brise faisait bouger. (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 107)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français